Les énarques vont à nouveau frapper

Suite à plusieurs rapports demandés par l’Education Nationale, il semblerait que plusieurs énarques (néologisme issu de ENA inventé par eux-mêmes) vont encore devoir travailler (sic !) sur des jolis phrases pour faire croire qu’ils ont changer en profondeur le système. On se souvient des dernières réformes énarques qui avaient changés les instituteurs devenus professeurs des écoles en « inducteur de métacognition », les cancres en « apprenants en situation de réussite différé » et les ballons de rugby en « référentiel bondissant aléatoire ». Aucune organisation de géniteurs d’apprenants ne semblent concerné par les consternantes réformés privilégiant la forme à l’exclusion du fond. Décidément, les énarques sont les Pablo Escobar du vocabulaire !