Contraste

C’était un vendredi soir. L’été arrivait lentement et mon premier clip avec. Le chef opérateur que j’avais choisi m’annonce en fin de journée qu’il n’est plus disponible. J’en appelle deux dont j’ai le CV sous les yeux en espérant qu’ils soient disponibles demain. 22h, le premier me rappelle. Quelques minutes après j’annonce au second que finalement la place est prise. S’en suivront quatre journées de tournage intenses et épiques pour un résultat assez médiocre, disons le.

contraste06[1]

De ce banal tournage sans intérêt découleront deux histoires. La première me concerne directement. Les conséquences directes et indirectes resteront parmi les plus durs moments que j’ai eu à vivre. De ces instants qu’on oublie jamais. De ces heures qui changent ta vie. De ces journées interminables. De ces semaines qui te font grandir. Quatre ans après je garde les stigmates et j’en suis sorti profondément changé, avec une vision de la vie radicalement et profondément différente.

La seconde concernant cette personne qui m’a appelé deux minutes avant l’autre. Il fait la connaissance sur le tournage de ma première assistante qu’il ne quittera plus. Jusqu’à hier midi où il se sont mariés, quatre ans et un jour après ce fameux premier jour de tournage. Un moment émouvant et plein de souvenirs pour moi, donnant lieu à un choc entre ce qu’il y a de mieux et ce qu’on peut vivre de pire.

Ainsi va l’ironie et s’équilibre la vie. Peut être parce qu’il faut être malheureux pour savoir être heureux.

Le guide du mariage forcé

Pour une fois, je n’écrirais pas de conneries. Non, non, non. Le guide du mariage forcé n’est pas l’antonyme de « Le mariage pour les nuls », mais le nom d’un manuel édité par la mairie de Paris et porté par Bertrand Delanoë –qui lui voudrait bien forcer pour se marier-.
Ce guide, à l’usage « des maires, des élu(e)s ainsi que des agents de l’Etat civil » sera présenté demain matin par Fatima (ça fait bien hein ?) Lalem, adjointe chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes. Parce que oui, à la mairie de Paris on n’est pas capable de décharger le périph en embouteillage et d’arriver à obtenir des métros fluides aux heures de pointes, mais on est capable de régler l’égalité entre les hommes et les femmes. C’est beau.
Ainsi, surfant sur l’actualité, la mairie de Paris explique comment éviter que des méchants maris épousent de gentilles filles, comme ça, juste pour niquer, pour divorcer deux semaines après parce qu’elles ne sont plus vierges et pour faire finalement annuler l’annulation du mariage. Ou du divorce. Enfin bref, on n’y comprend plus rien. Pas plus que Delanoë comprends quelque chose au mariage.
Ainsi, demain matin, devant la presse du tout Paris (euh, bon, que de Paris) la bande à Fatima, soutenue par Bruno Julliard –toujours dans les bons coups- et Jacques Bravo –jamais où il faut- tentera de justifier ces milliers d’euros gaspillés dans une opération démago en « témoign[ant] de leur quotidien face aux violences faites aux femmes et aux mariages sans consentement. »

Cécilia & Richard

Elle, c’est Cécilia, ex-femme du président de la République française. Lui c’est son keum, publicitaire. Ils se sont mariés autant de fois qu’ils sont millionnaires mais se sont dit « oui » aujourd’hui devant 150 personnes « choisies » selon l’AFP. Eh non, ce n’était pas open bar au Rainbow Room. Près de 80 journalistes les attendaient en bas du Rockfeller Center lorsqu’ils ont débarqués avec leurs limousines et leurs 30 pararazzis.
Bon, qu’est ce qu’il faut savoir de ce mariage pour être « in » à la machine à café mardi matin ?
Cécilia et Richard ont fait leur liste au « Bon Marché ». Ouais c’est cheap, et alors ? y’en a quand meme pour 2000 euros de flute à champagne.


Fidel à la tradition marocaine (comme Attias), le mariage a duré trois jours entre fiesta et cabaret (pendant que Nicolas et Carla étaient… au Maroc).
Et puis c’est tout… Finalement on ne sait rien de ce qui s’est passé au 62ème étage de la tour Rockfeller… Et dire qu’ils payent des gens pour ça…

Sarkozy et Bruni sont mariés

Et ouais, j’ai l’exclu. Evidemment ca a déjà été annoncé mais c’est facile de dévoiler des évidences. D’accord alors je m’y mets aussi : « François Hollande ne sera jamais président de la République ». Encore ? Bon ! Mais moi j’ai des preuves. Pas pour Hollande, pour les amoureux elyséens.
1. Carla a une nouvelle bague avec le nom Nicolas gravé dessus.
2. Sarkozy a une nouvelle bague avec le nom Nicolas gravé dessus.
3. Personne ne sait où étaient Sarkozy, Carla et le Pape hier à minuit.
4. Carla a écrit son nom derrière chacun des meubles de l’Élysée.
5. Nicolas et Carla ont l’air moins amoureux.
Certes ils m’ont été fournis par une source secrète mais ils sont néanmoins totalement véridiques. Tellement véridiques qu’ils pourraient être publiés dans Match.