Kosciusko-Morizet : « pas souhaitable »

Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Louis Borloo - Projection de "La 11ème Heure" @ Assemblée Nationale
Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Louis Borloo, le 8 janvier 2008 à l’Assemblée Nationale

La polémique autour de la secrétaire d’Etat en charge de l’écologie continue après la publication de ses critiques dans Le Monde. Le texte sur les OGM qu’elle défendait a été adopté à l’Assemblée Nationale en première lecture mais peu après, le premier ministre a déclaré que la présence de Nathalie Kosciusko-Morizet n’était « pas souhaitable » lors du déplacement ministériel au Japon. Apparamment, François Fillon n’a pas digéré les propos de NKM qui le visait directement.

L’économine japonaise ne tiens qu’à un cheveux

Une récente étude tirée par les cheveux menue au Japon démontre que les jeunes nipponnes veulent à nouveau se faire couper les cheveux. La banale nouvelle arrivée hier comme un poil sur la soupe pourrait remplir un seizième de page de Closer fait pourtant grand bruit sur l’ile sismique. En effet, une analyse poussée mené par trois pelés et un tondu a démontré fin 2007 que les japonaises avaient tendance à garder les cheveux longs lorsque l’économie nipponne se porte bien et à donner du travail à leurs capilliculteurs en période de crise. Les économistes en ont les cheveux qui se dressent.