Explicit content on TV

Plus personne ne regarde l’Euro 2008 sur TF1 et finalement c’est pas plus mal… Avez vu déjà regarder un match en entier ? Même après ? Après que les deux speakerines de type Salon de l’Agriculture aient fini leurs beuglements télévisuels ? Si c’est le cas, vous avez probablement entendu le magnifique du groupe MGMT, Time To Pretend. Pour ceux qui n’auraient pas fait attention à ce que raconte la chanson -parceque les anglais font des chansons à texte, eux-, les voici.

 I’m Feelin rough I’m Feelin raw I’m in the prime of my life.
Let’s make some music make some money find some models for wives.
I’ll move to Paris, shoot some heroin and fuck with the stars.
You man the island and the cocaine and the elegant cars.

This is our decision to live fast and die young.
We’ve got the vision, now let’s have some fun.
Yeah it’s overwhelming, but what else can we do?
Get jobs in offices and wake up for the morning commute?

Forget about our mothers and our friends.
We were fated to pretend.

I’ll miss the playgrounds and the animals and digging up worms.
I’ll miss the comfort of my mother and the weight of the world.
I’ll miss my sister, miss my father, miss my dog and my home.
Yeah I’ll miss the boredom and the freedom and the time spent alone.

But there is really nothing, nothing we can do.
Love must be forgotten. Life can always start up anew.
The models will have children, we’ll get a divorce,
we’ll find some more models, Everything must run its course.

We’ll choke on our vomit and that will be the end.
We were fated to pretend.

Eh oui, ça parle du cul, de sexe et d’ivresse. Ca parle d’héro, d’orgies et de fin de vie. Ca parle de vomi, de pute et de divorce. On ne voit pas du tout ce que ça fait à la fin des matchs de foot, alors que ça ressemble plutôt à un résumé des Feux de l’Amour.

Domenech : démission demandée

La presse est unanime et pour une fois les français aussi : le sélectionneur de l’équipe de France, en contrat pendant encore deux ans avec la Fédération, doit quitter son poste. Selon ses dernières déclarations, il ne semblait pas prendre ce chemin seul malgré ses erreurs catastrophiques pendant l’Euro et malgré ses récents échecs. Le sélectionneur que personne ne s’arrache n’est pas pressé de quitter son poste puisqu’il sait qu’à l’instar de Roger Lemerre qui s’était cassé les dents en Corée, il ne continuera pas sa carrière d’entraineur et se contentera de son entraineuse.
Mais pourquoi donc la Fédération a-t-elle fait signer un contrat de 4 ans à Domenech alors que les grands rendez-vous sont tous les deux ans et qu’on sait qu’après un gros échec, un entraineur ne peut rester en place ? Reste à espérer que contrairement à PPDA, parti de TF1 avec près de 5 millions d’euros d’indemnité, la Fédération ne soit pas obligé de licencier Domenech à ses frais.