Delanoë tente de suprendre, sans suprise

L’actuel maire socialiste de Paris ce matin qu’il sera officiellement candidat à sa propre succession même s’il précise que « ce n’est pas une décision qui va de soi, après un mandat qui aura duré sept ans ». Certes il est vrai qu’après le Socialist’s Holiday Club de ce week-end on était en droit de se demander l’ancien sénateur de 57 ans n’allait pas tout simplement briguer la succession de François Hollande. Avec le départ pour Washington de Dominique Strauss-Kahn qui devrait rejoindre le FMI, Bertrand Delanoë deviendrait alors le candidat idéal pour 2012, d’autant qu’il est sorti la tête haut de ce week-end de préparation.

Ségogol féministe de base

Môdame la féministe fais depuis quelques temps déjà campagne sur son sexe. Cependant, quand on regarde son équipe de campagne, la candidate socialiste, se rabaisse au rang des machistes primaires en incluant seulement deux femmes dans son équipe en compagnie des lourdingues de longues dates tels que son mari et les immortels Lang, Jospin ressuscité et en passant par Fabius et DSK. Voilà un vrai homme politique !