Qui c’est qu’a la plus grosse ?

En faisant la rond quotidienne sur le monde des blogs j’ai lu à trois reprise des internautes s’attaquant violemment aux salaires de certaines personnalités politiques, économiques ou sportives arguant qu’un ministre ou qu’un P.-.D.G. gagnait en un mois le salaire de leur vie. Ma question est : est-ce qu’en un moins, ces internautes peuvent faire perdre leur emploi à 1.000, 15.000 ou 300.000 personnes ? Et puis que sont ils ces chiffres. Voici un rapide tour d’horizon des salaires français.

Nom
Salaire mensuel
Activité
Zinédine Zidane
1.080.000 €
Footballeur
Tony Parker
816.000 €
Basketeur
Lindsay Owen Jones
660.000 €
Président de l’Oréal
Amélie Mauresmo
566.000 €
Tenniswomen
Michel Polnareff
450.000 €
Chanteur
Daniel Bouton
275.000 €
PDG de la Société Général
Daniel Auteuil
266.000 €
Acteur
Laure Manaudou
125.000 €
Nageuse
Marion Cotillard
91.000 €
Actrice
Jean-Luc Delarue
71.000 €
Animateur, producteur
Marc Levy
28.000 €
Ecrivain
Bruno Coulais
21.000 €
Compositeur
Nicolas Sarkozy
20.451 €
Président de la République
Georges Berthelot
15.000 €
Trésorier-payeur général
Roselyne Bachelot-Narquin
13.905 €
Ministre de la Santé
Rama Yade
12.795 €
Sécrétaire d’Etat des charge des Droits de l’Homme
Philippe Séguin
11.160 €
Premier président de la Cour des comptes
Michel Gaudin
8.100 €
Préfet de Police
Bernard Thibault
7.900 €
Secrétaire général de la CGT
François Hollande

6.952 €

Député
Charles Pasqua
6.952 €
Sénateur
Bertrand Delanoë
5.397 €
Maire
5.325 €
Bijoutier
Jean-Paul Huchon
5.200 €
Président du CR d’Ile de France
Difool
3.100 €
Animateur radio
1.700 €
Salaire moyen en France
1.280 €
SMIC
941 €
RMI
661 €
Soldat
692 €
Pasteur

Sur quelle base est calculée un salaire ? Principalement sur ce que la personne qui le touche produit. C’est l’exemple typique des sportifs qui génèrent d’importantes recettes grâces aux sponsors et aux partenariats faits sur la base de leurs résultats. En effet, un sportif qui gagne influence sur l’image des marques qu’il porte et l’audience des médias sur lequel il est (et donc les publicités qu’ils diffusent. Secondement il est lié aux responsabilités -et donc aux risques- dûes au métier. On pourrait donc en conclure qu’un soldat ne prends aucun risque alors que Mauresmo risquerait sa vie tous les jours. Mais le rêve ? Combien vaut le rêve de millions de téléspectateurs de TF1 ? (voir ci-dessus)

Et eux, qu’auraient ils fait avec 5 milliards d’euros ?

Radiohead aurait pu racheter sa maison de disques deux fois et mettre tous ses titres en téléchargement légal exclusif.
Ségogol aurait pu se payer une véritable campagne présidentielle.
Sébastien Chabal aurait pu se payer 250.000.000 coupes de cheveux à 20 €.
Eric Woerth aurait pu rembourser la dette de l’Etat à la Sécu.
Fadela Amara aurait pu financer 5 plans banlieue.
Bill Gates aurait pu racheter Facebook une seconde fois.
Romano Prodi aurait comblé le déficit public
Daniel Bouton, PDG de la Société Générale, aurait pu être payé pendant 50.000 mois tandis que Jérôme Kiervel aurait pu être payé pendant 50.000 ans.
Anne Lauvergeon aurait pu acheté 4 réacteurs nucléaires
J’aurais opté pour 23 Airbus A380. Ou bien, m’armant de mon âme de trader, en achetant des timbres à 54 centimes l’année dernière pour les revendre cette année 54,5 centimes, j’aurais fait 2.500.000 d’euros de bénéfice. Tiens je vais penser à une reconversion.

83% des bénéfices de la Société Général disparus !

Qui n’a jamais volé un taille crayon ou une ramette de papier à son entreprise pour l’utiliser chez lui ? C’est exactement ce que s’est dit Jérôme Kerviel, trader pour la Société Générale depuis 4 ans avant de détourné 4.9 milliards d’euros. Depuis la découvert de la « perte » le 19 janvier dernier, près d’une dizaine de plaintes ont été enregistrés pour ce qui est la plus grosse arnaque financière de tous les temps et surement la plus belle couverture pour la Société Générale qui avait déjà annoncé en novembre dernier une perte de 2 milliards d’euros suite à la crise dite des « subprimes ». En reculant de seulement 4.76% à la bourse de Paris hier, la banque française s’offre le luxe de justifier ses incohérents investissements à risque de ses 2 dernières années. Une jolie opération marketing désormais contestée par les associations de petits porteurs mais soutenu par le Conseil d’Administration qui a refusé hier la démission Daniel Bouton, son PDG , déjà renvoyé en 2006 par le juge d’instruction du pôle financier de Paris Xavière Simeoni, pour « blanchiment de capitaux » dont le procès devrait s’ouvrir le 4 février prochain. Ce même juge bataille désormais pour traiter ce dossier arguant que le siège de la banque est à Paris alors que la parquet de Nanterre avance de son côté que l’infraction a eu lieu à la Défense et que le fraudeur présumé réside Neuilly. Enfin, apparemment. Mais au vue du mot accroché sur la boite au lettre de Jérôme Kerviel, tout laisse à penser qu’il tente de fuir depuis sa mise à pied la semaine dernière, fait que réfute son avocate Me. Elisabeth Meyer qui affirme que son client est en France dans l’attente d’une confirmation écrite de son employeur.
Ce dossier ne manque cependant pas de surprendre tous les analystes économiques qui comprennent difficilement comment près de 5 milliards d’euros ont pu ainsi disparaitre sans que ni les commissions de contrôle ni société ne s’en soit rendu compte alors que les premières conclusions de la Société Générale laissent à penser qu’il aurait agit seul.
Arnaque de génie ou vaste embrouille de couverture, l’enquête sera probablement très longue. Attendons déjà que la justice se mette d’accord…
J’apprends ce soir d’une source proche de la Société Générale que les transactions litigieuses auraient commencé dès mi-février 2007. En faisant un rapide calcul on arrive à une moyenne de 15,2M€ détournés chaque jour pour un total frauduleux de 2,5 fois le PIB du Togo…