L’économine japonaise ne tiens qu’à un cheveux

Une récente étude tirée par les cheveux menue au Japon démontre que les jeunes nipponnes veulent à nouveau se faire couper les cheveux. La banale nouvelle arrivée hier comme un poil sur la soupe pourrait remplir un seizième de page de Closer fait pourtant grand bruit sur l’ile sismique. En effet, une analyse poussée mené par trois pelés et un tondu a démontré fin 2007 que les japonaises avaient tendance à garder les cheveux longs lorsque l’économie nipponne se porte bien et à donner du travail à leurs capilliculteurs en période de crise. Les économistes en ont les cheveux qui se dressent.

Le Che déplace les dollar$

Ernesto « Che » Guevara vaut de l’or. Enfin ses cheveux. Hier soir, Bill Butler, un texan de 61 ans a acheté aux enchères des mèches de cheveux du Che -ainsi que des photos de son cadavre et des empreintes digitales en bonus cadeau- pour 100.000 $. La coquette somme est donc revenue au vendeur –ainsi que 19.500 $ de commission-, Gustavo Villoldo, un ancien agent de la CIA ayant participé à la traque puis à l’exécution di l’idole des jeunes rouges en Bolivie. L’acquéreur a expliqué qu’il allait exposer ses acquisitions dans sa librairie, Butler & Sons Books. Un joli coup de pub pour 100.000 $ et un retour flamboyant pour le Guy Môquet cubain.