Démocratie particip’ active

Ségolène Royal -vous vous rappelez, la négrière gauchisante auteure d’une prestation mémorable lors de la dernière foire aux présidents- a lancé il y a un mois son nouveau modèle de médiocratie participative : http://www.congresutileetserein.com/

Le site est bourré de questions. Les questions que le PS se pose. Je n’avais pas bien compris l’idée de la participation collaborative lors que Ségogol en parlait (on connaissait déjà la collaboration chez des anciens socialistes mais je crois que c’est encore autre chose). Maintenant c’est beaucoup plus clair : il s’agit simplement de faire bosser les autres à sa place et de dire que c’est le principe de la démocratie. C’est également un antéprincipe politique. Militant de gauche (ou presque), j’aimerais donc moi aussi participationner à la déconstruction du PS pour de nouveaux désirs d’avenirs.

0- Comment le congrès du PS peut-il être utile aux français ?
Déjà, notons que utile est une anagramme de « tuile ». Mais bon, étant dans un jour de grandes idées, j’en soumettrais deux : en n’ayant pas lieu ou en prononçant la dissolution du parti (il parait qu’Olivier Besancenot –le seul homme de gauche à croire à ce qu’il dit- se rallierait à ma cause)

1- Il faut sortir du fossé entre un discours pseudo révolutionnaire dans l’opposition et un conformisme économique au pouvoir : de quelle façon ?
Tentons de comprendre la question et traduisons.
« sortir du fossé » : gagner des voix
« Discours pseudo révolutionnaire » : tentative de prendre des voix à l’extrême gauche
« dans l’opposition » : on sait qu’on ne gagnera pas 2012
« conformisme économique au pouvoir » : le nom en –isme c’est toujours beau, économique c’est pas bien donc ça plaira et au pouvoir c’est pas bien, c’est la droite.

2- Le socialisme ne peut pas se contenter d’aménager le capitalisme financier à la marge : comment produire et répartir autrement la richesse ?
J’ai pas compris le début mais pour la fin c’est évident : faut prendre aux riches et donner aux pauvres. C’est ça qu’est bien.

3- Que reprendre des modèles progressistes des autres pays et que rejeter ?
Bah, euh. Progresser c’est bien. Alors faut progresser comme les autres. Et voilà.

4- Il faut pousser l’agilité des entreprises, le goût du risque et l’esprit d’entreprendre, tout en améliorant la situation des salariés et leurs sécurités sociales. Avec quel compromis ?
En gros il faut : baisser le temps e travail en augmentant la productivité, augmenter les salaires en augmentant la productivité, augmenter les charges sociales en augmentant les imports sur les sociétés. Ca en fait des augmentations… C’est un bon compromis une augmentation générale, non ? De toute façon, il n’en faut qu’un.

5- Il faut rééquilibrer le rapport de force entre le travail et le capital par une meilleure répartition du profit. Quels contre-pouvoirs dans l’entreprise ?
Alors, si ça c’est pas une question pour les syndicalistes… Placer travail, capitale, répartition, profit et contre-pouvoirs dans une même phrase c’est digne d’un OGM entre Besancenot, Arlette, Marie-Georges et Thibaut !

6- Comment rompre avec la redistribution passive et bureaucratique comme principal moyen de s’attaquer aux injustices sociales ?
Faut botter le cul aux méchants patrons et prendre leur salaire quand ils sont méchants. Comme ça ils ne recommenceront pas. Et sinon on les vire et on met un employé à leur place. Comme ça, bah le patron c’est un employé et c’est lui qui se redistribue l’argent. C’est mieux.

7- Comment améliorer le projet européen pour ne pas oublier les intérêts des peuples et des pays ?
Un bon référendum et hoplà, tout est guérit !

8- Les peuples du Nord doivent être protégés de la concurrence internationale sans que les peuples du Sud ne soient victimes du protectionnisme. Avec quelles nouvelles règles ?
La règle de trois et la règle graduée.

9- Les Etats et le marché doivent assurer la sauvegarde écologique de la planète : quel nouveau modèle de développement ?
La démocratie participative ! Ca c’est une révolution la démocratie participative

10- Le Parti socialiste doit intégrer toutes les nouvelles formes de militantisme et d’engagement citoyen, ainsi que les réussites du travail des élus locaux. Il doit aussi décider efficacement, avec le sens de la discipline collective. Quelles nouvelles règles communes pour y parvenir sereinement ?
Là encore ça sent la récupération des syndicalistes et des extrêmes
Il me semblait bien avoir oublié une notion dans la démocratie participative de Ségogol. Pour participer il faut comprendre les questions posées. Pour comprendre les questions posées il faut être énarque. Finalement tout s’explique. Et tout rentre dans l’ordre, comme avant.

Qui c’est qu’a la plus grosse ?

En faisant la rond quotidienne sur le monde des blogs j’ai lu à trois reprise des internautes s’attaquant violemment aux salaires de certaines personnalités politiques, économiques ou sportives arguant qu’un ministre ou qu’un P.-.D.G. gagnait en un mois le salaire de leur vie. Ma question est : est-ce qu’en un moins, ces internautes peuvent faire perdre leur emploi à 1.000, 15.000 ou 300.000 personnes ? Et puis que sont ils ces chiffres. Voici un rapide tour d’horizon des salaires français.

Nom
Salaire mensuel
Activité
Zinédine Zidane
1.080.000 €
Footballeur
Tony Parker
816.000 €
Basketeur
Lindsay Owen Jones
660.000 €
Président de l’Oréal
Amélie Mauresmo
566.000 €
Tenniswomen
Michel Polnareff
450.000 €
Chanteur
Daniel Bouton
275.000 €
PDG de la Société Général
Daniel Auteuil
266.000 €
Acteur
Laure Manaudou
125.000 €
Nageuse
Marion Cotillard
91.000 €
Actrice
Jean-Luc Delarue
71.000 €
Animateur, producteur
Marc Levy
28.000 €
Ecrivain
Bruno Coulais
21.000 €
Compositeur
Nicolas Sarkozy
20.451 €
Président de la République
Georges Berthelot
15.000 €
Trésorier-payeur général
Roselyne Bachelot-Narquin
13.905 €
Ministre de la Santé
Rama Yade
12.795 €
Sécrétaire d’Etat des charge des Droits de l’Homme
Philippe Séguin
11.160 €
Premier président de la Cour des comptes
Michel Gaudin
8.100 €
Préfet de Police
Bernard Thibault
7.900 €
Secrétaire général de la CGT
François Hollande

6.952 €

Député
Charles Pasqua
6.952 €
Sénateur
Bertrand Delanoë
5.397 €
Maire
5.325 €
Bijoutier
Jean-Paul Huchon
5.200 €
Président du CR d’Ile de France
Difool
3.100 €
Animateur radio
1.700 €
Salaire moyen en France
1.280 €
SMIC
941 €
RMI
661 €
Soldat
692 €
Pasteur

Sur quelle base est calculée un salaire ? Principalement sur ce que la personne qui le touche produit. C’est l’exemple typique des sportifs qui génèrent d’importantes recettes grâces aux sponsors et aux partenariats faits sur la base de leurs résultats. En effet, un sportif qui gagne influence sur l’image des marques qu’il porte et l’audience des médias sur lequel il est (et donc les publicités qu’ils diffusent. Secondement il est lié aux responsabilités -et donc aux risques- dûes au métier. On pourrait donc en conclure qu’un soldat ne prends aucun risque alors que Mauresmo risquerait sa vie tous les jours. Mais le rêve ? Combien vaut le rêve de millions de téléspectateurs de TF1 ? (voir ci-dessus)

Nouvelle journée noire dans les transports

Aujourd’hui encore, les principaux syndicats de la SNCF et de la RAPT ont appelés à la grève. Depuis hier soir, les deux sociétés de transport ont fait débuter leurs plans de substitutions faits principalement de mises en place de bus. De leurs côtés, les usagers font avec. Au programme : taxis et Velib’ pour les plus chanceux et pieds, voiture, scooter et co-voiturage pour les autres. Le responsable du site CarStops.org, Paul-Gérard Leclerc déclare à ce propos à 01net que les internautes ont été plus prévoyants qu’au mois d’octobre. « On a un pic d’affluence. C’est depuis jeudi [8 novembre, NDLR] que les gens ont commencé à poster leurs annonces. On en a eu 380 hier avec souvent la mention que c’est à l’occasion de la grève. » Le nombre de visiteurs a augmenté lui de 30 à 40 %. Les responsables de LaRouteVerte.com confirment ces données tout comme 123Voiture. A 14H30, les quelques 10.000 grévistes parisiens sont partis de Montparnasse pour se rendre à la gare d’Austerlitz en présence de Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT (ci-dessous), Didier Le Reste, secrétaire générale de la CGT-Cheminots, Marie-Georges Buffet, Arlette Laguiller ou encore Olivier Besancenot. Sur le chemin, les syndiqués ont rencontré bon nombre d’usagers contraints à la marche à l’image de Nicolas, 33 ans, cadre commercial : « Ca m’ennerve vraiment de les voire gueuler ici alors que j’ai fait Rivoli-Porte de Choisy à pieds à cause de leurs revendications ». A ce propos, une association d’usagers a fait part de sa volonté d’organiser un rassemblement contre les grèves ce samedi après midi, place du Châtelet à Paris.

Bernard Thibault dans le cortège