Un cougar au Gabon

La semaine dernière, la France a pleuré la perte de quelques soldats morts en hélico quelque part en Afrique. Même qu’il parait que notre ministre de la guerre, Hervé Morin, serait aller sur place, verser quelques larmes dans l’Océan en hommage au Cougar… et aux soldats (même si le remplacement du Cougar risque de couter plus cher que les pensions des familles). On avait déjà oublié les quelques soldats morts en Afghanistan, mais pour nous justifier les budgets de l’armement (et surtout leur insuffisance) il fallait bien à grands coups de JT, remontrer un peu quel triste sort subissent nos vaillants soldats à cause de nous, pauvres cerfs qui refusons de payer impôt-guerre.
Deux points néanmoins peuvent relativiser cet accident :
– Nicolas Sarkozy n’a pas fait le déplacement ce qui laisse à penser que le pleuromètre n’était pas si élevé que ce qu’on a bien voulu dire.
– 53 Tamouls ont été massacrés le même jour au Sri-Lanka sans que les pleureuses ne bougent les oreilles.

Il est dix-neuf heures sur Quo Vadis

* Accident – Un professeur de parachute sauve élève sans s’élever. 1 mort.
* Essonne – Une enseignante se suicide dans une école. 1 mort aussi.
* Neuilly – Marc Machin est un homme libre. Libre de trouver un nom.
* Clearstream – Après Sarkozy c’est le parquet qui renvoi de Villepin
* Drôme – L’urgentiste de Valence ne sera pas poursuivi, il n’a pas le temps.
* Procès Ferrara – Mécontents de leur repas, ils quittent l’audience. Ils auraient menacer de faire la même chose s’ils étaient mécontents du jugement.
* Armées – Après avoir perdu 10 hommes en Afghanistan, La Marine, peu soigneuse égare 1300 cartouches de Famas.
* Assises – L’ancien légiste a-t-il tué sa femme ? On aurait retrouvé chez lui 1300 cartouches de Famas.
* Disparues de l’Yonne – Dati décide d’indemniser les familles quand même. Si l’argent n’a pas disparu lui aussi.
* Puy-de-Dôme – Eleveur persécuté : sa grange détruite par un feu suspect. La police le recherche d’ailleurs, le suspect.

A la guerre, on meurt

Depuis quelques jours, la terre entière est consternée par cette accablante mauvaise nouvelle :10 soldats français son morts en Afghanistan. Oubliés les 60 millions de morts de la 2e, partis les 100 millions de disparus du communisme, on a mieux. Le « 8e », régiment français basé près de Kaboul a perdu 10 hommes lors d’un affrontement avec des talibans. Loin de moi l’idée de minimiser l’importance du décès de ces dix hommes, mais n’étaient ils pas parti à la guerre ? Parce que c’est ça la guerre… Des fois on meurt ? La guerre froide aurait elle fait oublier aux pays industrialisés que l’on peut mourir dans des combats guerriers ? Les occidentaux auraient ils oublié que des dizaines et des centaines de personnes meurent chacun jour à cause de la guerre en Géorgie ou au Zimbabwe ? Certes, ils ne sont pas français, c’est moins grave… Et puis c’est les vacances et les JO. Ca en fait des raisons de s’en foutre…

Ayrault veut euthanasier le PS

Le groupe socialiste s’est ridiculisé hier devant l’Assemblée Nationale en se contredisant discours après discours. En utilisant l’argumentaire de Lionel Jospin pour justifier l’envoie de troupes en Afghanistan, le premier ministre a fait mouche et certain(e)s députés communistes et verts souriaient même devant tant d’outrecuidance. Suite aux questions ans débats sur l’Afghanistan, Jean-Marc Ayrault a donc, comme annoncé le matin même, déposer une motion de censure contre le gouvernement Fillon III. « Si les socialistes veulent ce débat, nous relèverons le gant » a déclaré le président su groupe UMP, Jean-François Copé (photo). « Ce sera pour nous l’occasion de rappeler l’ensemble des grandes réformes que nous entendons conduire pour le bien de notre pays. Ce sera peut-être l’occasion de tordre le cou à ce travail systématique de désinformation qui est fait par la gauche ».

L’après-midi d’hier a également été marquée par des échanges houleux après la rejet de la loi socialiste visant à donner « un logement adapté à chacun et abordable à tous » à 245 voix contre 187. Le débat a tourné au mélodrame lorsque Patrick Ollier -président UMP de la commission des Affaires économiques- a appelé l’opposition à « l’humilité » ce qui a été le début d’un échange houleux entre Ayrault et Lefebvre, sarkozyste confirmé.

Les socialistes tuent l’opposition !

Dans son point de presse hebdomadaire, Jean-Marc Ayrault (photo), président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale, a annoncé son intention de déposer une motion de censure à la suite du refus du gouvernement d’organiser un vote parlementaire du la question du renforcement des troupes en Afghanistan. Oubliant que c’est Lionel Jospin en 2001 qui avait décidé l’envoie de troupe pour contrer Al-Qaïda, le maire de Nantes tente par tous les moyens de justifier son geste en arguant que c’est un moyen d’exprimer de « désaccord profond » des socialistes avec « la méthode et le fond de la politique du gouvernement et de ses orientations », rajoutant que Nicolas Sarkozy ne tient pas compte du vote sanction des français aux dernières élections. Plutôt que de parler de sujet de fond, le président du groupe socialiste préfère encore une fois jouer la démagogie et tente même de faire croire qu’il s’agit de « guerre de Irak ».
La motion devrait être déposée cet après midi à la suite des questions sans débat sur l’Afghanistan. François Fillon, Jean-Marc Ayrault, Bernard Kouchner, François Bayrou et quelques autres devrait s’exprimer.
Dans une UMP que l’on dit de plus en plus divisée de l’intérieur, l’issu de la motion de censure est peu prévisible, même s’il faut noter qu’une seule a été adoptée -en octobre 1962 contre Pompidou- dans l’histoire de la Ve République.

Jean-Marc Ayrault
Jean-Marc Ayrault en janvier dernier à l’Assemblée Nationale