Les frères

Dans les lagunes de l’écarlate résonance
Fulmine les gondoles laconiques
De cette révolution aux allures lumineuses
Les rejets de tempérament se traduisent
En laitages amers habitués aux réalités sentimentales.
Les amants persécutés par la colère synthétique
Prouvent que cette agonie structurelle
Fondue dans les pavillons solitaires
Provoquent des baisers aux relais révolutionnaires.
Les ruines clairsemées de la ferronnerie
Rugissent leur mortelle emprise
Une tempête de fortune saillante.

A voir aussi :


Written by Benjamin Lemaire

Benjamin Lemaire, photographe réalisateur et consultant en communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *