uber_taxi_by_cierra_pedro_WEB-630x416[1]

Pourquoi les taxis parisiens sont des cons

Quiconque a un jour interpellé Uber, Heetch et autres Chauffeur Privé sur les réseaux sociaux a forcément déjà vu débouler dans ses notifications la horde des taxis numérisés, tels des rageux masqués sur un forum obscur du 15-18. Se servant de toutes les plaintes des clients, ses comptes trolls aux biographies évocatrices (« anti-VTC » « macronisation de l’économie » etc.) racontent comment, contrairement à l’idée de ses crétins de clients qui les utilisent, ces services de VTC sont tout nazes. Et que finalement, bah les taxis c’est cool.
Bah non les gars, malgré tous vos arguments, vous êtes tous des crétins. Et voila pourquoi, en suivant chacun de vos arguments à la con.

Les VTC maraudent

Ah, la fameuse rumeur qui voudrait que les VTC tournent et accostent des clients au hasard des rues… Je passe ma vie dans Paris, et de toute ma vie je n’ai JAMAIS été accosté par le moindre VTC (appli ou autre). Jamais… D’ailleurs, les chauffeurs ne viennent que s’ils ont été appelés via téléphone ou application, et vérifie l’identité du client. Par contre, j’ai été plus d’une fois refusé par des taxis sous prétexte que j’habitais en petite couronne ou dans une direction qui ne leur allaient pas (c’est illégal, un taxi se doit de charger le client qui se présente à lui, peu importe sa destination). Par contre, bien avant la guéguérre VTC/taxis, les aéroports grouillaient déjà de chauffeurs qui se proposaient de ramener des voyageurs à Paris, en dehors de tout cadre légal. Ils sont toujours là d’ailleurs. Ils ne sont ni VTC, ni taxis. Mais ça, ça emmerde personne.

Les applis de VTC précarisent l’emploi

C’est vrai. En employant pour la plupart des chauffeurs auto-entrepreneurs, statut qui n’a jamais été pensé pour être un emploi à temps complet, les sociétés de VTC leur imposent d’entreprendre alors qu’ils créent surtout de la richesse pour le compte de l’entreprise qui leur donne leurs courses. Sauf que les taxis oublient de dire qu’il y ont eux-mêmes trois statuts très différents. Les salariés (principalement dans les 3 grandes entreprises que sont G7, Taxis Bleus et Alpha Taxi) qui travaillent huit heures par jour pour un salaire fixe, qui sont les moins nombreux, et qui travaillent surtout pour des services premium. Les artisans, qui ont leur propre véhicule et leur propre licence, qui sont des entrepreneurs… comme les chauffeurs VTC. Ils payent des charges à la fois sur leurs revenus et sur leurs véhicules. Et le plus souvent, ils sont affiliés à des radios qui leur filent du taf, radios auxquelles ils reversent de la thune comme un con de VTC. Bah ouais… Et j’ai gardé le meilleur statut pour la fin, les locataires. Alors mon poto, si tu sais pas ce qu’est un taxi locataire tu vas te marrer. Imagine, tu bosses pour une boite. Mais tous les matins, pour entrer dans la boite, tu dois payer ton bureau, ton ordinateur et ton internet. Et en cas de problème tu te démerdes avec. Alors ton ordinateur t’apportes un peu de boulot. Par contre si t’en as pas assez, tant pis pour ta gueule. Bah c’est le principe des taxis locataires. Ils n’ont pas de statut précaire parce qu’ils n’ont même pas de statut du tout. Ils ont juste le droit de filer de la thune à leur bailleur, en espérant à la fin de la journée avoir gagner assez d’argent pour rembourser leur loc’ du jour, et dégager des bénéfices pour bouffer (et payer le carburant, parce que bien sur, ça c’est pas dans la loc’ faut pas déconner). Et à ton avis, qui est le premier loueur de taxi à Paris ? Bah G7 bien sur. Et contrairement aux chauffeurs, les bagnoles travaillent 3 x 8H par jour. C’est bien plus rentable.

Les VTC appliquent des tarifs aléatoires

Alors là, tu vas entendre tout et n’importe quoi. Certains vont te dire « ouiiiii tout çaaaaa ils utilisent pas de compteuuuuur, du coup c’est n’importe quoiiiiii ». Et d’autres vont te dire « ouiiii tout çaaaa, ils utilisent un compteuuuuur, alors que c’est réservé aux taxiiiiiis ». Bon, bref, les deux existent. Mais dans tous les cas, tu peux toujours estimer combien tu vas raquer à peu près, tu peux choisir un servir qui te fixe le montant dans la course ou d’autres qui font ça au compteur. C’est cool le choix en fait. Mais chez les taxis y’a pas ça. Non. T’as juste le droit de payer si y’a trop de gens dans la bagnole et pour foutre un bagage dans le coffre.

Uber tue la concurrence

Que les débats se résument autour d’Uber est un fait. Principalement médiatique d’ailleurs. Pour autant, il existe une multitude d’alternatives, plus d’une dizaine juste pour les VTC par application mobile. Quant aux taxis ? G7 possèdent plusieurs milliers de taxis affiliés et… son principal concurrent Les Taxis Bleus qu’il a racheté dans une opacité financière brillamment mise à jour par Dominique Nora pour finalement représenter plus de 10 000 taxis via leur centrale radio sur à peine 15 000 véhicules à Paris. Soit 66% du marché. Et histoire d’être sur de niquer le marché à donf’, G7 vend des formations de taxi, gère une sorte de bourse aux licences, et possède Taxirama et Gamma, deux des plus grandes entreprises qui équipent les taxis (de compteur, des petites loupiottes sur le toit etc.). Sacré marché concurrentiel.

Les VTC fraudent

Qu’on parle d’évasion fiscale pour des sociétés comme Uber (et tous ses gros copains du web installés entre Dublin et Amsterdam) fait sens. Les chauffeurs eux, sont soumis aux mêmes charges que n’importe quel entrepreneur et doivent déclarer leurs revenus puisque tout est facturés à leur(s) société(s) référentes… ce qui n’est pas le cas de tous les chauffeurs. Parce que si les terminaux de CB marchent aussi souvent dans les taxis, ce n’est pas tant pour éviter de payer le coût par transaction que pour faire transiter de l’argent en liquide, comme les pourliches si souvent réclamés qui n’apparaissent jamais sur les justificatifs de course. Ni aucun justificatif d’ailleurs.

Les VTC ne payent pas leur licence

Bonne nouvelle pour tous les taxis ! La licence (dont la suppression ou l’augmentation du nombre a créé des blocages monumentaux à l’époque Attali/Sarkozy), c’est à dire l’ « autorisation de stationnement de taxi » est gratuite. Oui, gratuit. Gratos. Même pas dix balles. Ketchi. Alors me direz vous, « bah pourquoi qui gueulent ? ». Bah tout simplement ma bonne dame parce que leur nombre étant limité (aucune licence attribuée en 1990 et 2002 par exemple), et la licence étant cédable, les gros malins se sont dit qu’ils allaient se la refourguer quand ils auraient fini, histoire de s’assurer une retraire. Qui achète en priorité ? Allez, je te le donne en 200 000, comme le cours actuel… c’est G7. Parce que la location de licence est une de leur activité, qui rapporte 29M€ par an pour un peu moins de 800 plaques. Alors oui les copains, la licence est chère. Mais uniquement parce que vous le voulez bien.

Le service VTC finalement c’est nul

C’est faux. Non seulement le service ne s’est pas dégradé (il y a juste plus d’utilisateurs, plus de chauffeurs, donc, mathématiquement plus de problèmes, et plus d’abrutis pour les retweeter), mais surtout les VTC offrent un service client qu’aucun taxi (et encore moins cette vaste blague qu’est le service de contrôle des taxis rue des Morillons) ne propose. Chaque client qui se retrouve face à un problème est pris en charge, dédommagé ou remboursé. Le plus souvent sans même avoir à justifier outre mesure. Là où la totalité des mes recommandés à la préfecture et aux Morillons sont restés sans réponse.

Les chauffeurs VTC ne connaissent pas Paris

Alors vu le nombre de fois où j’ai fait répété une adresse à un taxi pour aller à côté de Bastille, ou de mecs qui m’ont mis le GPS pour faire Gare de l’Est-Ménilmontant, je me dis que je préfère largement foutre mon adresse dans une application qui va automatiquement filer l’itinéraire à mon chauffeur via un truc qui va éviter les embouteillages. Et au moins je serai pas obligé de me taper RMC pendant une demie heure.

A voir aussi :


Written by Benjamin Lemaire

Benjamin Lemaire, photographe réalisateur et consultant en communication.

7 comments

  1. Franck dit :

    Les taxis parisiens c’est comme les autres, je pense que les clients peuvent se fidéliser à un chauffeur qu’ils trouvent sympa et ils verront que celui ci leur rendra un peu en services et amélioration de l’accueil.
    Du coté du « pourliche » Benjamin si tu trouves un professionnel (restaurant, mécano dans un garage, coiffeur etc) qui rajoute le pourboire sur sa facture tu me fais signe… ça n’existe pas. Le pourboire est une somme extra comptable qui ne rentre pas dans les comptes et tant que ça reste dans une limite raisonnable le fisc admet très bien et officiellement cette situation 🙂

  2. Steph Lyon dit :

    Votre analyse aurait pu être pertinente si elle n’était pas truffée d’erreurs, et de clichés en tout genre. D’abord, Paris n’est pas la France et pour discuter il faut voir l’ensemble. Le maraudage, le non respect des textes, c’est le fond de commerce de la plupart des VTC. C’est aussi le fond de commerce des grosses entreprises de taxis. Après tout le VTC n’a strictement rien innové pas plus qu’Uber qui s’est juste servi de la mauvaise organisation du taxi, s’appropriant au passage une technologie qui existait bien avant eux. ( le GRF des années 2000 )
    L’argument choc qui consiste à mettre en avant le prix de la licence ne tient pas debout . De nombreux taxis n’ont jamais acheté leur licence en France et ils perdent chaque jour de l’argent parce que d’autres refusent d’appliquer ou de faire appliquer une loi qui a été votée faut-il le rappeler par des élus du peuple pas par des taxis !
    La seule chose où l’on peut être d’accord c’est la location dans le taxi. Mais à la fin de l’année, ce système moyenâgeux sera aboli . Est ce une raison pour qu’il soit appliquer chez Uber et ses partenaires fantômes via des fausses locations de licences VTC ou capacitaire ? A vous de le dire puisque visiblement vous connaissez le dossier

  3. David dit :

    Ton recit est un veritable torchon,je n’imagine pas 1seconde que tu sois utilisateur mais bien quelqu’un qui est payé d’une façon ou d’une autre pour ecrire de tels bêtises,tu n’as visiblement pas du tout etudié ton sujet car tu mens a tous les niveaux.Un locataire cotise une fortune pour s’assurer une bonne retraite et c’est le loueur qui paye avec la location,le locataire est totalement libre,donc cela voudrai dire que les locataires d’appartement sont tous exploités par des mechants proprietaires?car c’est exactement la meme chose!la location est un tremplin avant l’artisanat.Les salariés c’est a peine 500 chauffeurs sur 18000.Les VTC pratique la maraude electronique pour prendre ta course mon cher benjamin,et donc stationne sur la voie public en attente de course,c’est strictement interdit,puisque la prefecture de police nous donne ce droit par le biais de notre licence qui est un droit de stationnement et prise en charge sur la voie public,donc le modele des 90% de VTC qui bossent avec les applis est basé sur de l’illegalité totale et quotidienne!
    Pour ce qui est des licences c’est totalement faux,elles ont etaient gratuite il y a 80ans,comme les licences 4 debit de boissons et bien meme ton apparte,puisqu’a la base la planete terre n’appartient a personne,des gens se sont appropriés les terres gratuitement a un moment donné,pour les revendre par la suite!tous les fonds de commerces sont gratuit a la base,tu monte un restau qui marche,tu as fait une creation tu le revends 300000€ par exemple donc stp arrete ton blog emplit de haine et de rage sur un sujet que tu ne metrise pas du tout.Tu n’es qu’un menteur qui cherche a faire du buzz sur le dos de gens qui bossent 12h par jours 7/7 pour nourrir leur famille et dans des conditions extrement dures.
    La G7 n’est pas le plus gros proprietaire de plaque c’est la slota avec 950 plaques,la G7 prend entre 3 et 5% de redevence sur le chiffre d’affaire sachant qu’un chauffeur affilié faire 90% de son CA avec le central,compare aux 20/25% et meme 35% de uber pool,autoentrepreneur c’est etre patron tu pense?quelle evolution de carriere possible?quel patrimoine reste t’il apres 10ans de VTC?dependre d’un seul ou 2 acteurs qui peuvent te virer en 1sec et c’est le chomage direct!Les VTC qui vivent de clients ou contrat perso sont 5% et encore ce sont souvent des anciens GR avec un gros reseau,avec le taxi un mec qui part de rien,qui vient de quartier difficile,peut avoir 200000€ en 8ans de dur labeur,pour rebondir ou changer de metier par la suite,mais un immigré ou un enfant s’immigré qui s’en sort tu n’en veux pas,tu prefere le voir derrie un volant pour un milliardaire americain qui le presse comme
    Un citron et que tu peux noter et sur qui tu pouvoir de vie ou de mort et c’est ca qui te fait chier avec les taxis,on est des hommes libre,les cons ne font pas ce qu’ils veulent dans notre voiture sous pretexte qu’il payent,tu n’es qu’un guignol qui ne connait strictement rien a l’economie du transport de personne.J’espere que les applis t’on bien retribuées pour ce tissus de mensonge,contacte moi si tu souhaite avoir de vrais informations avec preuves a l’appuis.

  4. sam dit :

    Les taxis sont TOUS des cons mais est-ce que les blogueurs jouent tous au docteur ou à papa maman avec les petits enfants?

  5. mmh dit :

    Article a mourir de rire, c’est fous se que des gens sans honneur et sans personnalité sucette les autres pour une maudites sommes ou un petit abonnement uber gratuit.
    Je suis chauffeur de taxi et je dit qu’il ya du bon et du mauvais chez les taxis et les VTC comme partout

  6. zebi dit :

    les putes des clients comme toi yen a la pelle
    petit batares de parisiens

  7. Hamid le taxi dit :

    Vous racontez des bêtises ahurissantes. Les VTC maraudent et racolent bel et bien physiquement mais surtout électroniquement malgré la loi Thevenoud qui impose un retour au garage ou dans un lieu en dehors de la chaussée après chaque course. Peut-être n’avez vous jamais été approché par l’un deux or il est courant d’en croiser le soir dans Paris qui tentent leur chance et ils ont la vignette VTC ou LOTI sur le pare-brise, votre cas n’est pas une généralité hélas.

    Un conseil, lisez donc les réglementations avant de vous improviser spécialiste du transport de personnes. Les taxis parisiens ont le droit de refuser une destination qui est autre que Paris 92 93 94 et aéroports, tout le reste est laissé à la libre appréciation du chauffeur, c’est dans la réglementation consultable sur le site internet de la préfecture de Police.

    Ensuite, G7, Alpha et Taxis bleus ne salarient aucun taxi, c’est faux et archi faux, ils sont tous indépendants, il ne s’agit que d’une affiliation à un standard radio, il n’y aucun lien de subordination. Dire que les locations sortent en 3×8 c’est absolument faux là aussi, la réglementation ne le permet pas, pas plus que les compteurs qui sont vérifiés et scellés par la préfecture de Police chaque année, maximum c’est 2 chauffeurs sur la voiture, au delà ça relève de l’imaginaire.

    Au sujet des tarifs, faut-il rappeler que les applis ont débarqué avec la promesse fantaisiste d’appliquer des tarifs forfaitaires, sans surprise pour le client. Bien vite ils se sont rendus compte que dans une ville aussi embouteillée comme Paris, ce n’est pas viable du tout et donc ils ont adopté la tarification horokilométrique…comme les taxis. C’est la tarification la plus juste qui soit en réalité car le client ne paie que ce qu’il consomme et le taxi évite de travailler à perte quand la circulation est totalement saturée comme c’est le cas la plupart du temps. Il n’y a que les aéroports qui dérogent à cette règle depuis peu en étant soumis à des forfaits désormais.

    G7 n’a pas le monopole des installateurs ni de la revente des licences, vraiment pas, libre à chaque taxi d’aller installer son matériel chez un des nombreux installateurs présents un peu partout en France. La revente des licence peut aussi se faire entre taxis sans aucun intermédiaire autre que la préfecture. Là encore faut revoir vos notes, s’il y en a.

    Ah le sempiternel refrain sur le travail au black des taxis, vous n’êtes guère original dommage. Sachez que les compteurs renferment une mine d’information, tout est enregistré au centime encaissé et au km parcouru près, et figurez vous qu’ils, les compteurs hein si vous suivez, sont vérifiés chaque année par la préfecture de police elle-même, qui peut exploiter ces données. Donc pour le black, on repassera.

    Actuellement la licence parisienne se revend autour des 120000€, le différentiel de 80000 dont vous parlez ne saurait être expliqué. Les licences sont cessibles et non « cédables » depuis que l’Etat a autorisé cela, les taxis ne sont pas législateurs, au passage l’Etat empoche une belle commission sur ces ventes, plusieurs milliers d’euros. Cette licence s’apparente à un fonds de commerce, ce n’est pas un magot, faut arrêter les fantasmes. Les licences gratuites attribuées au bout de 15-20 ans d’attente et de bouchons sont quant à elles non cessibles depuis octobre 2014, loi Thevenoud.

    La qualité de service dans les taxis parisiens s’est nettement amélioré désolé de le dire mais les enquêtes du comité du tourisme le montrent très bien, cherchez sur le net. La G7 pour ne citer qu’elle a changé ses conditions d’affiliation pour que les chauffeurs soient désormais bien habillés certes, mais aussi assurent un contrôle qualité et un suivi bien réel (client mystère, contrôleurs g7 dans les gares et aéroports, notation des chauffeurs sur l’appi, réclamation sur les réseaux sociaux) cela passe par un barème de points qui s’ils arrivent à zéro peuvent entraîner une rupture de contrat et un démontage radio, rien que ça.

    On termine par un cliché, y a t-il finalement autre chose que des clichés dans votre défouloir ? Les taxis se sont modernisés pourtant, ils utilisent Waze, Google maps, Tomtom Traffic, les radios G7 etc ont aussi un système de géolocalisation qui prend en compte le trafic, enfin bref tout ça pour dire qu’il ne faut pas s’arrêter à des clichés et à des on-dit car le résultat est un article rempli de clichés, de on-dit et d’inexactitudes pour rester courtois, la prochaine fois investiguez sérieusement et on aura le début, peut-être, d’un article correct.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *