youtube[1]

YouTube, monétisation et networks

Suite à pas mal de questions que j’ai reçu sur à peu près tous mes réseaux sociaux et moyens de communication possibles et imaginables, voici un résumé (qui à mon grand étonnement n’existe jusqu’ici nulle part) sur le fonctionnement de la monétisation et notamment sur le fonctionnement des networks.

YouTube Money

YouTube est une plateforme qui appartient à Google, l’un des plus importants groupes du web. Son principe est d’héberger des vidéos. Son modèle économique est calqué sur celui de Google : vendre de la publicité, la plus ciblée possible (et donc le plus cher possible). Le service qui gère la vente de ces espaces (pour les sites internet par exemple ou pour YouTube), s’appelle AdSense. Son alter ego (celui pour acheter de la publicité et la mettre sur des sites ou sur YouTube) s’appelle AdWords.

Dès qu’une vidéo est publiée sur YouTube, elle est par défaut monétisée, et Google vend de la publicité sur plusieurs formats : préroll (vidéo avant la vidéo, qui peut être ou non passable), bannière en bas de la vidéo, mise en avant dans la colonne de droite. Un créateur ne touche pour autant pas forcément de l’argent sur ce qu’il met en ligne. Il faut en faire expressément la demande et devenir partenaire, un programme qui est désormais quasiment ouvert à tous.

Une fois qu’il est entré dans le système de monétisation (j’y reviens dans les points suivants) le créateur de contenu devient payé en fonction des revenus qu’il génère (selon des tarifs et des barèmes un peu complexe que l’on résume maladroitement à 1$ les 1000 vues, ce qui est un chiffre un peu aléatoire. On appelle pas le CPM ou RPM (coût/revenu pour mille)). Il s’agit du même modèle économique qu’une chaîne de télévision qui produit des contenus (le créateur investit du temps et de l’argent sur ses vidéos) et qui gagne de l’argent sur les publicités qui sont diffusés entre ses programmes. Il s’agit donc pour être rentables de faire assez d’audience pour rentabiliser les coûts de production de la vidéo.

AdSense

L’inscription sur AdSense est ouverte A TOUS ! Il faut simplement s’inscrire gratuitement et donner un compte bancaire où l’argent sera versé chaque mois à conditions que le seuil de 50€ soit dépassé (sinon c’est cumulé sur le mois suivant).
Il faut ensuite respecter quelques contraintes assez simples :
– Ne pas inciter au clic
– Ne pas cliquer soi même
– Être propriétaire du contenu

Ce dernier point est essentiel et ne peut être géré QUE par le créateur (la légende disant que les networks aident ce soucis est totalement fausse, aucun network ne vous laissera utiliser les chansons de Rihanna) : il faut que CHAQUE élément de la vidéo soit propriété du créateur ou qu’ils soient libres de droit.
Ce qui exclut donc :
– Les musiques non libres de droit (soit, tout ce qui passe à la radio)
– Les bruitages non libres de droit
– Les images trouvées dans Google Images
– Les extraits de films (même si une tolérance existe)
Il existe aussi un flou sur le jeu vidéo, les images appartenant légalement aux éditeurs (qui laissent normalement les joueurs diffuser sans soucis depuis quelques années)

Note : AdSense nécessite de signer un contrat donc il est réservé aux personnes majeures, tout comme les networks. L’autorisation d’un responsable légal est obligatoire.

MCN / Networks

Les MCN (Multi-Channel Network) sont des entreprises qui gèrent la commercialisation de la publicité des chaines YouTube. Leur métier consister à signer des chaînes YouTube et à trouver des annonceurs (des marques) qui vont acheter les espaces devant la vidéo (les fameux préroll). En échange de ce service (vendre plus que publicité qu’AdSense) et d’autres services divers et variés, l’entreprise prend entre 10 et 50% des revenus de la chaîne.

Un MCN n’est donc rentable que si il augmente les revenus de la chaine au moins du montant du pourcentage pris. Exemple :
Je gagne actuellement 100€. Je signe chez X qui prend 20%. Mon revenu de base passe donc à 80€. Il faut donc que X vende pour 20€ de publicités supplémentaires pour m’être utile. Entre 0 et 20€, c’est moi qui travaille pour X et eux gagnent de l’argent sur mon dos. A partir de 21€ de publicités vendues, X me fait gagner de l’argent.
Note : la difficulté de X réside dans le fait que YouTube prend 60% du prix des publicités vendues. S’il vend réellement 20€, la répartition se fera sur 40% de 20€ soient 8€. Pour que 20€ de publicités puissent arriver dans nos poche, il faudra vendre pour 50€ la campagne à des annonceurs.

Il existe des centaines de MCN différents, avec des services plus ou moins utiles. La plupart proposent un service d’optimisation et de référencement (qu’ils sortent en réalité de YouTube directement), de la cross promotion (mettre en relation des créateurs), de la communication (certifications des comptes, gestion des problèmes rencontrés sur les réseaux sociaux), et parfois financement de programme, accompagnement sur d’autres supports que YouTube etc.
Il est important avant de signer dans un MCN de savoir ce que l’on cherche (si la réponse c’est « de l’argent », la solution c’est « bah démerde toi tout seul avec AdSense » en général) et de se renseigner sur la validité des services auprès de gens qui sont signés chez eux.
– Est-ce que si j’ai des fakes sur Facebook, j’aurai un contact réactif qui va m’aider ?
– Si j’ai besoin d’aide pour des créations, est-ce que mon MCN saura m’accompagner ?

Une majorité de MCN joue sur leur notoriété soudaine et sur leur nécessité supposé pour signer des centaines, des milliers voire des dizaines de milliers de YouTubeurs, souvent jeunes, en ne faisant que prend un pourcentage de l’AdSense que le créateur aurait pu lui même prendre directement. C’est légal, mais pas très moral.

Signer en MCN

Il serait difficile de dire chez qui signer et comment. Néanmoins il existe quelques vérifications à faire.
– Est ce que le contenu que je vais créer m’appartient toujours ?
– Pour combien de temps je vais signer ? (s’engager pour plus d’un an est inconcevable)
– Est-ce que le MCN me garanti un CPM minimum ?
– Est-ce qu’on me donne un MG (minimum garanti) c’est à dire l’obligation pour le MCN de me verser une somme minimum quelque soit mon nombre de vues et le nombre de publicités vendues ?
– Ai je un contact référent, avec toutes ses coordonnées ?
– Quel est le pourcentage que va prendre le MCN ? (idéalement 10%, s’il est supérieur à 20% il ne faut pas signer)
– Si je suis mineur, mes parents doivent signer (c’est souvent là que les parents découvrent le chaine YouTube d’ailleurs 🙂 )

Et surtout la première qu’il faut se poser : ai-je besoin d’un network ? (pour autre chose que pour dire à mes potes que je suis signé)

Vos questions

Faut il être signé pour monétiser ses vidéos ?
Non (cf. point numéro 2)

Faut il avoir une chaîne certifiée pour monétiser ses vidéos ?
Non (cf. point numéro 2)

Tu as une question et je n’y ai pas répondu ? Lâche ton com’ ! Je répondrai à tout ce que je peux 🙂