Tom Fire

Ouais Tom Fire c’est le mec qui passe à la radio avec MC Solaar. C’est dit, passons à autre chose. Parce que si Tom Fire fait de la promo (et donc une vidéo chez nous) c’est surtout parcequ’il sort son premier EP qui s’appelle (je cherche dans mes notes) Brainwash EP. Une sorte de chemin de traverse entre le reggae de kiffman et l’electro lounge avec des touches jazzy (il manquait de pop rock et j’avais l’article parfait pour Télérama).

Tom Fire

Tom Fire


Ainsi pour présenter son mini album, Tom Fire choisi une formation qui représente plutôt bien sa teinte musical. Un grand piano laqué dans un lounge bar pour le côté classique/jazz et un truc (je sais pas comme s’appelle le truc en question) pour le côté electronique. Bref, j’y connais rien, mais j’aime bien. Alors tu fais ton kiffman comme moi, t’ouvres tes yeux et tes oreilles et tu fumes tranquillement ta petite vidéo.

Cheers : Live à La Clef (concert complet)


C’était le 1er octobre 2011 à La Clef. Cheers était de retour à Saint-Germain-En-Laye tout jsute un an après y avoir partagé la scène avec Lilly Wood & The Prick et les Bewitched Hands. Cette fois c’est avec plusieurs autres groupes originaires de Saint-Germain qu’ils partagent l’affiche. Retour en image sur 32 minutes et six titres.

Setlist

Waltz of the black boots
You shine in your own sky
Golden walls
Limestone coast
Mr Chocolate Man
The other side

Liza Manili

Je n’avais pas envie de filmer Liza Manili. Même si je n’étais pas contre les quelques titres que j’avais entendu de loin à la convention EMI (c’est le moment où je place que je suis VIP et que je suis invité à des beuveries privées). Et puis j’ai fait confiance à son attaché de presse qui m’a vendu une artiste sympathique et ouverte et une lieu plutôt fun. J’ai accepté. Et je n’ai pas regretté.

Liza Manili

Liza Manili


Quelques jours plus tard, me voici dans un gymnase fermé pour cause de vacances scolaires. Au milieu, une platine et deux enceintes. Et au milieu du milieu des enceintes : Liza Manili, son micro, son tambourin et son sourire qui éclaire l’immense hall. Pas d’exercice au programme cet après midi là, juste du plaisir.

GiedRé

C’est l’histoire d’une meuf… Vous la connaissez ? Non ? Oui ? Non, parce que si…
Non… parce que des fois y a des meufs… bon… ah oui… Parce que y a des meufs…
Vous la connaissez ? Non, dites-le parce que quand les gens y la connaissent après on a l’air d’un con.
Alors là la meuf… Ah oui! parce que y a des meufs des fois… Non, c’est un exemple… Oui, y a des meufs…
Alors, euh… Ca dépend des meufs, parce que ya des meufs…
Alors, bon, des fois, c’est l’histoire avec des bagnoles, tout ça. Et puis la meuf oui, euh…
Mais là, non ! Ah oui ! Non là, c’est l’histoire d’une meuf, mais une meuf normale… Une blonde quoi…
Ah oui, parce que dans les histoires, ya deux genres de meufs….
Ah oui… Alors t’as le genre de meuf… Oui, euh. Moi, euh, oui, la meuf, oui… Et puis t’as le genre de meuf non, non, moi non… Alors on leur dit mais des fois on est obligé… Non, la meuf non…
Et là ce serait plutôt une meuf non.
Enfin je vous laisse regarder.

GiedRé

GiedRé

Elle est rigolote hein ?

Réclame

GiedRé sera en concert le 7 décembre au Café de la Danse. Y’aura ni café ni danse mais tu peux viendre quand même ça va être cool.

Mathis Haug

J’étais devant un restaurant belge. Mais un restaurant belge tenu par des canadiens. Ceci dit, j’étais au canada. A ma droite, mon ami Jean-Lionel Parot de Concertlive et à ma gauche mon amie Patricia Espana. Et voilà pas que mon amie Patricia Espana, atatchée de presse de son état, me parle de ses projets et de … Mathis Haug que j’avais justement écouté la veille de mon départ et que j’avais adoré. Ni une, ni deux, ni trois ni rien du tout, je lui demande de caler une rencontre avec Mathis.

Mathis Haug

Mathis Haug


En voici donc en vidéo le résultat de cette rencontre qui a eu lieu au milieu du boulevard Richard Lenoir dans un parc typiquement parisien (c’est à dire avec du sable et des poubelles vertes) où Mathis pose un blues anachronique spacialement (anaspacique n’existant pas je crois).

Mathis Haug – Workless

Image de prévisualisation YouTube

Meltones

J’ai bien cru que jamais je ne verrai les Meltones. D’abord dans une première agence promo, puis avec leur manager, puis avec leur chef de projet, Meltones et moi c’est pas moins de neuf rendez-vous annulés. Alors forcément, le jour J arrivé, malgré le retard, le lieu prévu qui se défile au dernier moment et la pluie, nous trouvons une solution pour tourner. Une solution qui fait même un peu oublier le lieu. Tant mieux. Ou tant pis. Au choix.

Meltones

Meltones

Réclame

Les Meltones seront à la Maroquinerie le 22 novembre