C’est le Moyen-Orient qu’on assassine !

Benazir Bhutto, 54 ans, ancien Premier Ministre Pakistanais a été assassinée ce matin dans un attentat suicide perpétré près d’Islamabad alors qu’elle sortait d’une réunion électorale. Le Parti du Peuple Pakistanais, sa formation politique, a confirmé son dècès peu après son arrivée à l’hopital Rawalpindi où des centaines de personnes ont scandé des slogans contre Musharraf. « Elle est morte en martyre » a affirmé Rehman Malik, un des responsables du PPP. Les autorités locales ont annoncé que le kamikaze avait tiré plusieurs coups de feu en direction de Bhutto avant de faire exploser sa charge. On fait état de seize victimes dans cet attentat qui arrive deux semaines avant le scrutin du 8 janvier.
« Cet acte est l’oeuvre de ceux qui veulent désintégrer du Pakistan parce qu’elle était un symbole d’unité. Ils ont achevé la famille Bhutto. Ce sont des ennemis du Pakistan », a déclaré à Reuters Farzana Raja, un autre responsable du PPP.
Benazir Bhutto avait été en 1988, à seulement 35 ans, la première femme a conduire le gouvernement d’un pays musulman après la victoire du PPP, fondé par son père Zulfikar Ali Bhutto, qui fut président puis Premier ministre du Pakistan avant d’être renversé en juillet 1997 et exécuté deux ans plus tard peu après avoir déclaré avoir être régulièrement la cible de tentatives d’assassinat par Al Qaïda. Ses deux frères sont morts dans des circonstances mystérieuses. Bhutto n’avait également pas été épargnée. En 1990, cible d’accusations de corruption, elle fut limogée, avant de revenir au pouvoir en 1993 pour en être une nouvelle fois chassée en 1996 sur fond de nouvelles accusations de corruption et de mauvaise gestion du pays.
Selon les informations de différents services de renseignement, les talibans ainsi que des groupes djihadistes pakistanais avaient recruté récemment des kamikazes pour mettre fin à ses jours.

Clara Rojas bientôt libre

C’est désormais confirmé, Clara Rojas sera bientôt libre. L’assistante d’Ingrid Betancourt, détenue elle aussi depuis plus de cinq ans, a été libérée ce matin avec son fils Emmanuel, dont le père est un guerillo, ainsi que Consuelo Gonzalez, une parlementaire colombienne. Clara, ancienne avocate, était la directrice de campagne de la candidate écologiste. Elle avait été enlevée le 23 février 2002 par les FARC à 600km au sud de Bogota. En pied de nez au président Uribe, les FARC ont déclaré qu’il s’agissait d’un geste de reconnaissance envers les familles, le président Hugo Chavez et la sénatrice Piedad Corboda dont la mission de négociation avait été annulée en novembre dernier. Les trois otages devraient être remis au président vénézuélien ou à une personne de son choix. La présidence de la Colombie s’est quant à elle interrogé sur la véracité du communiqué qui date, selon elle, du 9 décembre. Peu après l’annonce de cette nouvelle, Yolanda Pulecio, la mère d’Ingrid Betancourt a demandé aux FARC de « prendre en compte le fait que [sa] fille souffre tellement ». Sur la même chaîne vénézuelienne, le fils de la franco-colombienne a souligné le rôle « très important » du Vénézuela.
Dans le même communiqué, les FARC interpellent cependant le président Uribe en jugeant « inacceptable » sa proposition d’échange de prisonniers guerillos et le groupe de 45 otages dont fait partie Ingrid Betancourt.

MTI2MzkzNTY4MDkxNzYyNjU4[1]

La triste mort des enfants Llewelyn Davies

S’ils se sont tous accordés pour dire que « uncle Jim » (JM Barrie) leur avait apporté une enfance douce et heureuse et s’était occupé d’eux après la mort de leur père, on ne peut pas en dire de même de la vie adulte des enfants de Sylvia et Arthur Llewelyn Davies qui ont tant inspirés Barrie et son Peter Pan.

George, le plus âgé des cinq frères (qui avait 4 ans quand Barrie l’a rencontré), s’engage volontairement dans le King’s Royal Rifle Corps pour défendre don pays dans la Première Guerre Mondiale. Il mourra d’un éclat d’obus à la tête en 1915.
Barrie ne se remettra jamais du second décès des Llewelyn Davies, Michael. Lui qui avait inspiré Peter Pan, qui était le plus proche de Jim, son confident, son meilleur ami et son tuteur. Michael meurt avec compagnon Rupert Buxton dans un lac du sud d’Oxford dans des circonstances qui ressemblent à un suicide. Il avait 21 ans. Jusqu’à sa mort, Barrie le pleurera et en parlera dans ses lettres. Quand il s’éteint en 1937, John, Peter et Nicholas étaient encore vivants.
John, qui était le plus distant de Barrie, s’étant marié sans autorisation de son tuteur et ayant quitté le domicile, meurt en 1959, visiblement d’une malade. Son frère, dépressif depuis des années, dont la femme et les 3 enfants étaient atteint de la maladie de Huntington, se suicide quelques mois après.
C’est finalement Nicholas, le plus jeune, qui vivra le plus vieux. Il meurt en 1980, quelques années après avoir aidé Andrew Birkin à tourné le mini série The Lost Boys sur la vie de Barrie pour la BBC.

Sarkozy se recase !

Il n’a pas fallu longtemps au Président de la République pour retrouver l’amour. Le voici à nouveau au bras d’une belle demoiselle, ancien mannequin comme l’ancienne, la chanteuse Carla Bruni comme le montre plusieurs photos prises lors de la parade à Disneyland ce week-end.


Carla Bruni au meeting-concert contre les tests ADN