KidExpo : c’est parti

Ca grouille. Ca cours. Les enfants jouent grâce aux majors de l’industrie de la consommation. Les adultes apprennent à leurs rejetons comment acheter en âme et conscience –les grandes marques-. C’est plus d’une centaines de grosses enseignes qui se sont donné rendez-vous à la KidExpo (parrainée par Yahoo, TF1 et Bayard qui ont donc eu le droit aux plus gros stands) que l’ont pourrait allégrement qualifiée de « Salon de la consommation enfantin » tant l’incitation y est omniprésente.

« Les enfants d’aujourd’hui sont exigeants » admet Sophie Desmazières commissaire générale du salon. Et pour parer à ces exigences les industriels de l’enfance sont prêt à tout : connexion internet chez Yahoo, initiation à la Wii chez Nintendo, tournoi sportif chez Mc Donald’s, trampoline party chez Mickey, aire de jeux géante pour la Cité des Sciences, dégustations chez Andros et même Besson fait sa pub minimoyante à la BNP. Et bien sur, partout les commerciaux rivalisent d’ingéniosité pour attirer les minots avec leur bonbons, cadeaux et autres produits dérivés qui pourrait attirer le si précieux argent des enfants et surtout leurs faveurs. En effet, comme on a pu l’entendre à la conférence sur l’éducation des enfants à la consommation, les enfants sont décisionnaires dans 60% des achats des ménages.

Perdu dans ce salon consumériste, EDF tente de se donner bonne conscience en proposant une maison –joliment développée d’ailleurs- expliquant les enjeux du développement durable. Belle initiative néanmoins.

Le salon reste finalement une sortie familiale sympathique pour le week-end, et moins chère que Disneyland (et avec Mickey…)).