Bernard

Aujourd’hui me semblait une journée tout à fait banale. Mon réveil sonne à 7H28 puisque je dois me lever à 7H30, le petit déjeuner fume quand j’arrive à table. Ca sent bon le croissant chaud. Voulant changer les habitudes, je décide de prendre une tartine à la groseille au lieu de la fraise. La matinée se passe sans encombre. J’irai même presque jusqu’à dire que ça allait bien. Puis soudain… Enfin soudain, comme dirait mon ami P.D., il n’y a aucune trace de soudaineté dans ‘l’action qui va suivre, il s’agit simplement d’un procédé à peine honnête destiné à capté votre attention tellement ce qui va suivre est lamentable de non transcendance. Bref. Soudain quand même, j’entendis une petite voix atteignant péniblement les 6000Hz auxquels je suis hyperacoustique : celle d’un enfant aussi banal que petit. « Hé Bernard ». Mes muscles se raidirent d’un coup. Etait-ce là le sort que me réservait a vie ce jour que de me faire appeler « Bernard » ? Qu’avais-je donc fait à ce quelconque rejeton pour qu’il m’appelle « Bernard » ? Dieu serait-il en train de me punir de ne plus croire en lui ? Une multitude d’hypothèse traversèrent mon -savant- esprit. Je dis savant parce qu’au vue du choc susnommé subit, j’aimerai quand même contrebalancer en m’auto complimentant. Bref. Ce jeune humain venait subitement de changer mon existence journalière en m’appelant « Bernard ». Il aurait pu dire Nicolas, François, Arnaud voire même Gisèle au lieu de mon humble et joli prénom hébraïque avec lequel mes parents m’avait catholiquement baptisé. Non. Il a fallu qu’il choisisse ce ridicule prénom qu’est « Bernard » que je n’ose écrire qu’entre guillemets –et avec des pincettes et des gants-. Ce misérable individu avait –vainement- tenté de ruiner mon laps temporel en m’insultant. Et bien non je ne me laisserai pas faire. Jamais de ma « whole life » une personne aussi humaine et jeune soit elle ne s’est permis une intrusion aussi violente dans l’échelle des insultes à mon égard. Ne faisait ni une, ni deux, ni trois, ni pi, ni même rien du tout, je me suis –violement- retourné et l’ai fixé dans ses ridicules yeux bleus. Conscient de la peur occasionné par ce geste, j’ai hésité environ un quart de seconde avant de lui lancer ironiquement en guise de vengeance : « Oui Jacques ? ». C’était son vrai nom… Ridicule…

Si j’étais président de la République

Moi aussi j’aimerai bien être Président de la République. Au moins en campagne. Ça à l’air plutôt sympa de se promener en France pour montrer sa trogne que tout le monde connaît puisque déjà matraquée dans tous les médias. Malgré quelques mauvais vins à manger et ma phobie du fromage je suis sûr que moi aussi je pourrais faire des bisous à toutes les mamies des maisons de retraite et écouter les histoires tristes de toutes les veuves qui ont perdus maris et enfants dans un tragique accident causé par un gens du voyage issu de l’immigration bourré qui roulait trop vite sans permis et sans ceinture et qui en plus –le con- est mort en flagrant délit. Moi aussi je pleurerais sur le sort des mutilés de guerre unijambistes. Moi aussi j’en serrerais des mains d’ouvriers dont j’ignore jusqu’à leur travail. Moi aussi je vous en foutrai dans la gueule des promesses de changement du monde, des baisses d’impôts, des hausses de salaires et tout ça, tout de suite et sans bouger les oreilles. Et pis je nommerai Zinedine Zidane premier ministre, Gérad Depardieu ministre de la culture, Adriana Karembeu ministrice des affaires étrangères, Zouk Machine ministres de l’Outre Mer et Francis Lalanne ministre des affaires intérieur. La dessus je créerai le ministère du sexe, Brigitte Lahaye en étant la chef, et le ministère de l’humour afin de faire interdire les blagues de Laurent Ruquier… (Laurent si tu me lis…). Je ferais interdire la délinquance, la hausse des prix, les loyers chers, le stationnement devant chez moi, le bruit des voisins et les embouteillages. Le désabolirait la peine de mort pour les joueurs édentés du PSG, les animateurs de radios libres, les maçons transsexuels et SURTOUT pour les cons qui s’amusent à dire « Françaises, Français » alors que la langue française elle-même inclus dans la notion de « Français » les femmes humaines habitant notre doux pays. Je supprimerai également les impôts, augmenterai les comptes en banque de tout le monde de 30% pour les pauvres, 25% pour les riches et 50% pour moi. Enfin, j’imposerai un embargo sur les USA contre les séries avec les rires inclus.

Voila mon programme et j’espère que vous voterez pour moi comme les 30809 maires qui m’ont –presque- fait confiance.

Finale : Sarko – Ségogol

C’est finalement d’une manière totalement banale, dans l’indifférence et la non surprise général qu’est tombé hier à 20H00 précises la finale présidentielle 2007. Plus rare -mais quand même moins attendue- que les Jeux Olympiques, cette nouvelle édition de « A la recherche du nouveau président » aura déplacé les foules tandis que pendant ce temps se courait une course un Longchamp. Finalement, l’un comme l’autre, on s’en fout…

Ont voté !

La journée sera longue en jour de premier tour d’élection présidentielle. L’occasion de noter bon nombre de détails autant inutiles qu’insolite.

Présidentielles 2007

22H30 : Selon les derniers chiffres du ministère de l’intérieur, Nicolas Sarkozy obtient 30,49 % des voix, Ségolène Royal 25,03 %, François Bayrou 18,35 % et Jean-Marie Le Pen 11,20 %.

22H25 : Jean-Pierre Chevènement juge, qu’à la différence du précédent scrutin présidentiel, « les couches populaires se sont mises en mouvement cette fois-ci ».

22H20 : Françoise de Panafieu estime qu’il faut « trouver des points de convergence, notamment avec l’UDF, dans le respect des différences des uns et des autres ».

22H18 : Altercations devant le QG de Bayrou suite à des tracts distribués par des militants UMP.

22H15 : Le duo de finalistes Ségogol et Sarkozy devrait se faire face le mercredi 2 mai lors d’un débat qui risque d’être chaud. Peut-être l’occasion de revoir ceci :

22H14 : Le bras droit de Sarkozy, Brice Hortefeux affirme qu’il « n’avait jamais imaginé » que Sarkozy pouvait atteindre 30%.

22H11 : Eric Besson ancien haut placé du socialiste appelle à voter Nicolas Sarkozy.

22H05 : Les jeunes ont votés Ségogol et les vieux pour Sarko affirme t’on sur TF1. Les ouvriers ont voté : Le Pen, Royal puis Sarko ajoute t’on. Quant à Bayrou la dynamique est équilibré. On ne peut donc pas affirmé qui va récupérer les voix de Bayrou. On note également que 22% des électeurs de 2002 de Le Pen ont voté Sarkozy. On apprend aussi que le vote utile a été fondamental au 1er tour. 11% des électeurs se sont décidés aujourd’hui, 5% hier et 17% la semaine.

22H01 : France 2 diffuse le premier sondage post 1er tour : Sarko battrai Ségogol à 54% contre 46%.

21H40 : La lumière se coupe pour faire place aux lumières de secours. La lumière revient rapidement. Ségogol continue les conneries sans répondre à Sarkozy :  » J’appelle au rassemblement de toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs du Pacte présidentiel, qui pensent qu’on peut réformer la France sans la brutaliser » balance t’elle. Prise de pitié, elle affirme :  » Je comprends la déception de toutes celles et ceux dont le ou la candidat n’est pas au second tour, mais je veux leur dire ceci : je serai la présidente garante d’un état impartial. Je ne suis l’otage d’aucun clan. »

21H39 : Ségogol exprime sa joie aux français qui ont voté pour elle.

21H38 : Ségogol tout de blanc véti sort de son QG pour parler et se place sur son fond blanc, ce laissant porter par les cris de la foule comme une gosse faisant même signes à ses partisants de continuer de crier à deux reprises.

21H37 : Les assistants de Ségogol et les gardes du corps bougent.

21H36 : La porte du QG de Segogol à Melle bouge sans s’ouvrir. François Hollande déclare sur France 2 que le PS ne pouvait « pas négocier avec qui que ce soit car cela n’est pas la démarche d’une élection présidentielle » .

21H32 : Le directeur de la campagne de José Bové, Jacques Perreux estime sur 20minutes.fr que le candidat antilibéral appelle à « une mobilisation pour faire barrage à Nicolas Sarkozy, un homme dangereux pour le social, les libertés démocratiques et ses politiques guerrières » .

21H30 : Engueulade sur TF1 entre les différents partis.

21H26 : Simone Weill s’attaque violemment à la gauche pour défendre Sarkozy.

21H23 : »Je ne trahirai pas cette confiance et je ne décevrai pas cette espérance, c’est très important ce qui s’est passé » , déclare Sarkozy à qui on tendait le micro depuis une moto alors qu’il circulait dans Paris à l’arrière d’une voiture, sur France 2.

21H16 : PPDA sur TF1 conclue le discours de Bayrou et dit attendre que Ségogol parle. « C’est, m’a t’on dit est une femme libre, libre de son emploi du temps donc elle parlera quand elle aura envie de parler » lâche t’il agacé et ironique.

21H15 : Laurent Fabius affirme sur TF1 « des gens de gauche ont voté pour François Bayrou » au premier tour de la présidentielle.

21H11 : François Bayrou s’exprime enfin : « J’ai une bonne nouvelle pour vous : à partir de ce soir, la politique française ne sera plus jamais comme avant »

21H03 : Olivier Besancenot appelle sur France 3 à « battre la droite dans la rue et dans les urnes ».

21H01 : Philippe Douste-Blazy remercie Sarkozy d’avoir fait baisser les chiffres de Le Pen, surement pour que Sarkozy récupère également les anti-Le Pen que convoite Ségogol.

20H57 : Le mollaçon cornard de gauche affirme que le PS demande un débat entre les deux candidats. Il ajoute qu’il espère que « le rêve [de Nicolas Sarkozy] ne se finisse pas en cauchemar ».

20H51 : La verte, après quelque réglages lumière en direct, se dit victime du vote utile et appeller à voter Ségogol.

20H46 : Arnaud de Montebourg s’exprime sur France 2 sur Ségogol : « Elle aura dimanche la capacité de gagner au deuxième tour car elle a fait le score de François Mitterrand en 1981 »

20H45 : Arlette Laguiller regrette l’appel au vote utile sur TF1. Malgré des difficultés de respirations sans équivoque, elle appelle à voter Ségogol « sans réserve mais sans illusion » afin d’éviter Sarkozy. PPDA répond que c’est nouveau pour elle puisque ni en 1995 ni en 2002 elle avait appeller à voter socialiste. Puis il se rend compte de sa connerie. 2002…

20H42 : Philippe de Villiers remercie sur TF1 ses 1,1 million d’électeurs. Il se félicite de son score et refuse d’appeller au vote pour le 2nd tour.

20H41 : Bayrou parlera après Ségogol.

20H39 : TF1 fait 48,5% de part de marché, France 2 19,8% et Canal+ 2,6%. Côté « non présidentielles », Sport 6 fait 4,5%, France 3 fait 3,2% et les Simpsons arrivent sur W9 avec 2,8%.

20H35 : Buffet la rouge et Voynet la verte appellent à voter Ségogol.

20H32 : Le Pen femelle déclare sur TF1 : « La force que représente le FN va être utile, elle est la seule force d’opposition au système. Bayrou se vendra à l’un ou à l’autre , mais les électeurs du FN, eux, ne se vendront à personne. » Cette présidentielle « est la victoire des idées de Jean-Marie Le Pen ».

20H31 : Jean-Marie raconte que le « corps electoral a preferé l’apparence du changement au changement réél ». Il se qualifie comme le candidat du renouveau national. Il se félicite également de l’appropriation de l’identitié nationale.

20H26 : Nicolas Sarkozy s’exprime rue d’Enghien et pour la première fois ne dénigre pas la candidate socialiste. Il remercie également ses 11 millions d’électeurs.

20H21 : Raffarin déclare sur France 2 que « Nicolas Sarkozy a réussi à faire revenir au sein de la République des électeurs écartés » . « 0n n’attendait pas un écart aussi important » estime t’il.

20H19 : François Fillon déclare sur TF1 que « le second tour doit permettre, ce qui n’a pas été possible après le 21 avril 2002, de choisir entre deux projets de société, entre deux conceptions de l’identité nationale, entre deux manières de faire de la politique ».

20H15 : Robert Hue se rends compte que la situation précarise les élus communistes. C’était bien le dernier à ne pas s’en rendre compte.

20H12 : Jean-Marie réagit à son tour sur TF1 :  » Si j’avais eu de plus importants relais dans les médias et les sondages, cela aurait sans doute été mieux. » Il ajoute qu’il ne souhaite pas encore se prononcer sur son appel au vote qui ira sans aucun doute vers Sarkozy.

20H10 : Le mollaçon du PS et cornard de la candidature socialiste appelle à un « très large rassemblement » autour de Ségogol.

20H07 : DSK remercie les électeurs sur France 2 pour leur participation.

20H05 : Michèle Alliot Marie exprime à son tour sa satisfaction.

20H02 : Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile de France, estime que Ségogol « a réussi la première parti de son pari qui consiste à passer clairement le premier tour et à effacer le 21 avril ».

20H00 : Sans surprise, le 2e tour sera un duel Sarkozy/Royal. Ils sont suivis par François Bayrou et Jean-Marie Le Pen. Les chiffres annoncés à ici 18H30 sont donc exacts.

19H50 : Dominique Voynet arrive à son QG de campagne acceuilli par ses militants buvant du jus d’orange bio.

19H45 : TFA corrige l’abstention à 15,5%

19H30 : le Conseil Constitutionnel autorise les électeurs présents dans les files d’attente après l’heure de fermeture des bureaux de vote à voter.

18H57 : Dominique Voynet vote à Montreuil, la dernière.

18H30 : Le Temps, journal suisse annonce :

1. Nicolas Sarkozy (UMP) 29,4 %
2. Ségolène Royal (PS) 26,2 %
3. François Bayrou (UDF) 18,6 %
4. Jean-Marie Le Pen (FN) 10,8 %
5. Olivier Besancenot (LCR) 4,7 %
6. Marie-George Buffet (PC) 2,1 %
7. Philippe de Villiers (MPF) 2,5 %
8. Arlette Laguiller (LO) 1,5%
9. Dominique Voynet (Verts) 1,6 %
10. Frédéric Nihous (CPNT) 1,2 %
11. José Bové (Alter) 1 %
12. Gérard Schivardi (PT) 0,4 %
  Participation: env. 86 %

17H45 : TF1 annonce un taux record d’abstention de 15%.

18H00 : Bayrou arrive sans bus au colza, à pied à son QG de campagne accueilli par des « Bayrou président ! »

17H45 : Les sites internet de Matin Suisse, La Libre Belgique et de Jean-Marc Morandini ne sont plus accessibles.

Olivier Besancenot17H10 : Le candidat Olivier Besancenot arrive dans le 4e bureau du 18e arrondissement et repars sans déclaration particulière.

17H00 : Après avoir annoncé qu’ils publieraient les chiffres avant 20H, plusieurs sites suisses et belges ne sont plus accessibles en France. On apprends également que 73,87% des français ont voté.

François Bayrou16H35 : Une éléctrice de 93 ans meurt des suites de la chaleur dans un isoloir à Saint-Nazerre.

15H20 : Le conseiller régional Daniel Guérin annonce avoir saisi le Conseil Constitutionnel concernant les dysfonctionnements liés à « l’implantation des machines à voter » à Vileneuve-Le-Roi. Selon lui, le maire UMP Didier Gonzale sest seul resonsable, choisissant ce mode de vote « unilatéralement ».

14H25 : JE VOTE 🙂

14H10 : Un votant est interpellé à Caen après s’être masturbé dans un isoloir.

12H30 : François Bayrou aurrive au groupe scolaire des Lauriers à Pau en tant que votant 53. Après une heure de queue il vote avant de partir à Bordères puis à Paris.

Les jambes de Ségogol12H20 : La candidate PS Ségolène Royal, votante 813, arrive à Melle avec ses deux filles, dépose son bulletin dans l’urne et après un bain de foule s’en va pour « préparer son discours ».

11H50 : A.F.P. nous apprends qu’en Suisse l’influence est très forte auprès des 70.000 vontants (3 fois plus important qu’en 2002) dans le pays où se trouve la plus grosse comunauté de français.

11H40 : Arrivée du couple présidentiel à Sarran. Après les amicalités, les bisous et les poignées de mains, les Chirac votent. Le maire lâche une petite pointe d’humour : « Pour la première fois depuis que je suis élu, il n’y a pas de bulletin Chirac ». Il avoua même avec malice ne pas être « si sûr de ne pas en trouver dans l’urne à l’heure du dépouillement » .

Le Pen11H30 : Jean-Marie Le Pen arrive seul en voiture pour voter dans son fief de Saint-Cloud avant de partir chez lui dans son jardin en attendant de rejoindre son Q.G. dans le 15 e arrondissement.

11H15 : Valery Giscard d’Estaing ancien président de la République vote à Chanonat accompagné de son épouse.

Laguiller11H10 : Arlette Laguiller vient voter pour sa dernière fois en campagne au centre sportif Floréal des Lilas. A sa sortie, elle s’est dite « angoissée et inquiète » , comme à « chaque élection présidentielle » et a indiqué qu’elle allait s’accorder « un peu de repos » pour « affronter les résultats de ce soir » .

11H00 : Frédéric Nihous arrive dans son bureau de vote de Baudreix avec sa femme et ses deux fils, prenant le plus jeune d’entre eux dans l’isoloir avec lui. Il prendra ensuite l’avion vers Paris pour « le grand rush du soir ».

La Famille Sarkozy10H55 : Le premier favori Nicolas Sarkozy arrive avec Cecilia et ses deux (jolies) filles (Jeanne-Marie et Judith) à l’école Edith-Gorce-Franklin de Neuilly-Sur-Seine.

10H30 : Dominique de Villepin arrive en famille et en silence dans le 17 e arrondissement. Habillé d’une veste noir et d’un pantalon bleu affreux, le premier ministre s’est rendu dans l’école primaire de la rue Laugier.

10H15 : Le guignol de la politique François Hollande vote au bureau n°9 de Tulle dont il est maire.

10H00 : 3e au box office, Philippe de Villiers se rends à l’école maternelle des Herbiers en Vendée pour voter sur une machine électronique qu’il a dénigré, la qualifiant de « machine à tricher » : « La machine à voter c’est beaucoup plus compliqué et on peut trafiquer la matrice » insiste t’il. Il se rend ensuite à la messe avant de rejoindre son QG de campagne à Paris où il attendra « les résultats dans la tranquillité et la sérénité ».

9H30 : C’est au tour de José Bové de déposer son vote à Pierrefiche-du-Larzac laissant près de 4 secondes son bulletin au dessus de l’urne afin de laisser aux photographes l’occasion d’immortaliser ce moment qu’il qualifie « d’important, d’un peu solennel, après un mois de campagne ». Il est le 27 e à voter. Après son acte citoyen, il quitte sa commune pour rejoindre Paris pour « faire la fête » précise t’il.

8H30 : A Marseille, on signale un incident : les serrures des bureaux de vote ont été garnies de colle et de clous. La Mairie annonce qu’elle va porter plainte.

8H15 : Gérard Schivardi est le premier candidat à voter dans la petite commune de Mailhac dont il est maire. Il est le 3 e de sa commune de 329 inscrits à déposer son bulletin.

8H00 : ouverture de 64.000 bureaux de vote en France métropolitaine pour les quelques 43,5 millions d’électeurs qui devront choisir parmi les douze candidats en lice.

Le Prince William au chômage amoureux

Enfin une information intéressante dans cette aire électorale intensive. Le très sérieux The Sun a annoncé récemment que le meilleur parti du Royaume-Uni vient de se séparer de Kate Middleton. Proies des médias, rarement ensemble, le couple n’a pas supporté l’engouement médiatique de ces quatre années d’amour au grand jour. « Pour Kate, William n’était simplement pas assez attentif. Elle est coincée à Londres, et lui vit dans un mess d’officiers dans le Dorset (sud-ouest). Kate se sentait de plus en plus frustrée » affirme un proche de William en secret. Clarence House la porte parole de la famille royale se refuse à tout commentaire.

Cette nouvelle certes sans aucun intérêt nous porte sur une question simple : Qui sera la prochaine.

La Maison de Paris Britannique William Hill lance des paris à 6 contre 1 une sur une collègue officière. Arrive en seconde place la jet-setteuse Tara Palmer-Tomkinson (8 contre 1) dont le père est grand ami de Charles puis la célèbre héritière Paris Hilton à égalité avec la chanteuse Kylie Minogue (14 contre 1) juste devant la chanteuse à scandale Britney Spears (20 contre 1) qui en profiterait pour redorer son blason people. On note également la côté de la tenniswomen Maria Sharapova (33 contre 1) et les nombreuses potentielles promises à 100 contre 1 telles que Kelly Osbourne, Jade Goody ou encore Heather Mills. On retrouve également à 100 contre 1 un mariage civil homosexuel.

La France vote ! (5/5)

Nous finissons notre merveilleuse série avec Samuel Cohen, 27 ans, étudiant à la Sorbonne en… on ne sait pas (lui non plus).

– Economie
Il faut stopper rapidement la mondialisation et la neocolonisation des pays Africain qui pousse leur leader à taxer l’eau oasienne pour remplir leurs hammams. Parce qu’une fois les ressources épuisées, les manias exileront leurs richesses vers d’autres paradis exploitables, comme des lâches qui jettent la pierre puis se cachent.

– Europe
L’Unions Européenne a radicalement changé la face économique de notre continent pour d’antant mieux le pousser vers cette mondialisation face à l’égérie américaine, à croire que le Veau d’Or a eu une promotion à l’échelle continentale.

– Ecologie
Il est évidemment que l’exploitation de l’Homme par l’Homme implique celle de la Nature par l’Homme. Dès lors, cette exploitation ce soit d’être modérée et régentée afin de laisser aux générations futures de beaux lendemains verdoyants et resplendissants.

– Emploi
Il faut privilégier l’emploi chez les personnes en difficultés. Rendez vous compte que dans certains quartiers, le SMIC est considéré comme un grosse ? Ils ne peuvent même pas se payer une mort tragique sur le Titanic ( ©MC Solaar ). L’emploi créera chez ces personnes une dynamique qui relancera leur envie de s’intégrer dans la société.

La France vote ! (4/5)

Nous revoilà dans notre série avec Josette Martin, 57 ans, secrétaire médicale

– Sécurité
Ah bah ça c’est un problème. Moi c’est clair, je sors plus à cause de la recrudescence. Toute façon dans mon métier j’le vois bien tout ses français qui se sont agressés. C’est pas normal. Et à chaque fois quand on leur demande on à la même réponse. Ceux qui agressent toujours les même. Les… vous voyez !! Il faut favoriser la venue des gens qui veulent s’intégrer dans notre société… (blanc) Parce que quand je vois nos concurrents de chez… bon je cite pas, alors euh, ils recrutent QUE DES ARABES et ils ont… je sais pas moi… 20% du marché à peu près. Alors bon, moi je dis, faisons venir des gens chez moi, qu’ils bossent pour nous un peu. Mais attention, des biens. Parce que y’en a ils viennent, ils travaillent pas et ils demandent des allocations, j’appelle ça du chantage.

– Europe
L‘Europe c’est encore pire qu’ouvrir nos portes à des étrangers. C’est dire que les étrangers sont plus des étrangers. C’est grave quand même qu’on voit plus qui est étranger, alors qu’on le voit quand même ! Ou alors faudrait que l’Europe soit française et alors chacun sera chez moi… soi… Parceque l’Europe ça rapproche les peuples, mais pas les bons je crois. Pis la décentralisation et des trucs tout ça on en veux pas. Toute façon on a déjà vu avec Tchernobyl c’est pas possible !

– Politique sociale
Le RMI et l’ASSEDIC c’est vraiment le malheur de la France. Et c’est pas toujours les français qui les touche des fois.

– Santé
Voilà sur quoi on devrait travailler au gouvernement. Parce que en France on est toujours malade. A quoi ça sert d’avoir un ministère de la santé qui ont est malade ? Ou alors faut le renommer en ministère de la maladie…

– Votre candidat
Jean-Marie Le Pen bien sûr. Sans lui l’insécurité restera dangereuse et la recrudescence va encore augmenter ! C’est sur que c’est une évideeence !

La France vote ! (3/5)

C’est avec Sylvain Cohen, 41 ans, D.R.H. (dans une grosse boîte quand même) que nous continuons notre série pré electorale.

– Comment voyez vous la politique en France ?
En ce moment, dans les sondes d’âges, Sarkozy est en tête. C’est déjà ça. Sarko il est de droite et s’extrémise même des fois jusqu’à celle de Le Pen parceque fois qui lui revient à gauche de la droite. Ensuite on a Ségolène qui est à droite des gauchistes puristes bien qu’elle soit souvent gauche. On la retrouve souvent à droite de la gauche, et même des fois à la droite de Bayrou, qui justement est 3 e . Lui il est au centre, à droite de la gauche et à gauche de la droite tout en montrant implicitement ses attaches à droites. Si on résume on à par ordre croissant en partant de la gauche le LCR (dans la gauche de la gauche), le PC (parti sans intérêt qui serre à gauche pour laisser la place aux autres), les Verts qui s’éloignent de la gauche qui est à la gauche de Ségolène qui arrive ensuite d’ailleurs, puis Bayrou qui ne veut pas se mouiller pour récuperer les indécis, Sarkozy, Le Pen et De Villiers qui arrive juste à droite (d’Hitler (©Coluche)).

– Et les votes blancs dans tout ça ?
Je dirais qu’on a le choix entre voter nul ou voter POUR DES nuls. Alors…

– Que pensez vous de l’écologie ?
Heureusement, Nicolas Nullot est venu à télé et a fait le pack écologique avec les autres. Comme ça on a sauvé la planète de la serre aux gaz sans voter Voynet ! C’est vraiment du vote utile

– Qu’attendez vous de l’emploi ?
Regardez moi ça tout ces faignants qui sont au chômage ! Et c’est moi qui doit payer leurs vacances à Carré-Sénart ou à Belle Epine. Quand même, le fossé y’s creuse hein. On devrait supprimer le chômage, parceque c’est l’insécurité de l’emploi ça, c’est sûr ! L’emploi ça conditionne nos vies quand même. Ca nous permet d’avoir le pouvoir des chats plus grand comme ils disent à la télé. Enfin moi j’écoute pas trop les trucs de la télé parce que j’ai lu sur internet que c’était trafiqué pour qu’on pense comme eux. Moi je me suis abonné avec Charlie Hebdo. En plus pour un abonnement de 24 mois on avait un DVD de « Sego et Sarko sont dans un bateau » gratos !

La France vote ! (2/5)

Aujourd’hui nous avons rendez vous avec Luisia Mendes, 41 ans, mère de 3 enfants et actuellement sans emploi (comme depuis toujours en fait).

– Que pensez vous de l’éducation en France ?
L’équoich ? Ah l’icole. Bah ouich vou savech qué ça serre à riench d’êtré borné dech diplômes. Regardéch, moi gens ai pach et che travail quan mêmch.

– Que pensez du programme des candidats concernant l’emploi ?
On devraich aidé lé gench qui travaille pach. Regardéch moich. Jé travaille pach et ché pas beaucou argen. Et personne m’aide. Que RMIch et chômache eche l’appartemanche. Mai che doit payéch ma nourriturche moi-même. Alor che suis doit oblichéche de faire du travail de ménaches. Comme çache je par aussiche en vacances tous les étéches.

– Quid de l’écologie ?
Ech ! M’insoulte pache ! PETIT CONCHE !!
(elle part)
Dommage…