MTI2MzkzNTY4MDkxNzYyNjU4[1]

La triste mort des enfants Llewelyn Davies

S’ils se sont tous accordés pour dire que « uncle Jim » (JM Barrie) leur avait apporté une enfance douce et heureuse et s’était occupé d’eux après la mort de leur père, on ne peut pas en dire de même de la vie adulte des enfants de Sylvia et Arthur Llewelyn Davies qui ont tant inspirés Barrie et son Peter Pan.

George, le plus âgé des cinq frères (qui avait 4 ans quand Barrie l’a rencontré), s’engage volontairement dans le King’s Royal Rifle Corps pour défendre don pays dans la Première Guerre Mondiale. Il mourra d’un éclat d’obus à la tête en 1915.
Barrie ne se remettra jamais du second décès des Llewelyn Davies, Michael. Lui qui avait inspiré Peter Pan, qui était le plus proche de Jim, son confident, son meilleur ami et son tuteur. Michael meurt avec compagnon Rupert Buxton dans un lac du sud d’Oxford dans des circonstances qui ressemblent à un suicide. Il avait 21 ans. Jusqu’à sa mort, Barrie le pleurera et en parlera dans ses lettres. Quand il s’éteint en 1937, John, Peter et Nicholas étaient encore vivants.
John, qui était le plus distant de Barrie, s’étant marié sans autorisation de son tuteur et ayant quitté le domicile, meurt en 1959, visiblement d’une malade. Son frère, dépressif depuis des années, dont la femme et les 3 enfants étaient atteint de la maladie de Huntington, se suicide quelques mois après.
C’est finalement Nicholas, le plus jeune, qui vivra le plus vieux. Il meurt en 1980, quelques années après avoir aidé Andrew Birkin à tourné le mini série The Lost Boys sur la vie de Barrie pour la BBC.

A voir aussi :


Written by Benjamin Lemaire

Benjamin Lemaire, photographe réalisateur et consultant en communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *