Bide-o-shima mon amour

Bon ben vu que les éditos se font plutôt rares et non journaliers ces temps-ci comme les politiques de gauches intéressants, j’ai décidé totalement sciemment de vous parler du bide. Kezako ?

Bide vient du mon latintin (et milou) bidus qui vient du germain bidon (qui a donné bidon en français) qui veut en gros dire « et bin t’es con ». Finalement, l’homme ne change pas, ses maux non plus. Notez que le latin c’est chiant. D’ailleurs c’était chiant le temps des romains. Y’avait que des films style Gladiator les séries américaines existaient pas encore ( © L.F.P. )

Pour paraître plus explicite, je vous propose un EXEMPLE.

Pourquoi le hibou est heureux ? Parceque sa femme est chouette… Pouet pouet ! Voilà c’est fait, c’est un bide, et sur mon site en plus ! Voilà donc une blague déplorable avec un effet aussi soporifique qu’un discours de Charles Pasqua. On reconnaît un bide à l’expression de son interloctueur. Soyos rigoureux et scientifique. Faisons une petite expérience. Prenez un miroir. C’est bon ? Attention c’est plus dur maintenant. Gardez un œil sur le texte que vous allez devoir lire et l’autre sur le miroir et ou devriez me voir (chez moi c’est comme ça, si vous faites pareil normalement…). Evidement, le strabisme est fortement conseillé. Maintenant lisez ceci :

Tu connais la blague de Toto aux toilettes ? (là tu me réponds « non ») C’est normal il avait fermé la porte à clé ( © Martin in Papa )…

Vous vous etes regardés ? Z’avez vu vot’ gueule ? Bah voilà, vous savez ce que fait un interlocuteur lors d’un bide. Notez que c’est l’expression qui compte pas la gueule elle-même…

Là on était sur du 1 sur l’échelle de Lagaff’ (beau le bide est). C’est une catégorie de produit attractif, ignoble, affreux, nul, lamentable mais courant. C’est le pire qui soit, celui qui fait rire, y’a plus qu’à le refiler à Muriel Robin, elle en a besoin, soyez pas vache c’est bientôt le télé-thon.

Le 2 c’est un bide moyen. C’est-à-dire celui qui plombe l’ambiance. Celui qu’on s’en rappelle toute la soirée et que même des fois y’en a qui te disent : ah bah la t’as plombé l’ambiance (bide lvl 1 pour le jeune homme). Il est souvent du au fait que vous aez sur-estimé votre auditoire. Effectivement si vous demandez la différence entre Mitterant et un morpion et que vous lâchez maladroitement (en gros vous le faites tomber) : « Les moprions quand ils adhèrents aux parties, ils y restent… » ! Forcément devant C.G.T. Chômeurs vous n’aurez pas beaucoup d’auditeurs qui comprendront. Alors qu’à l’assemblée générale de l’association des Gaullistes survivants, là oui !

Le 3 e sur l’échelle de Lagaff’ c’est le bide ultime, celui lâché par un Maître Bideur. Exemple en lettre, chez vous : ce matin, alors que j’étais dans mon lit, j’entend un bruit étrange comme s’il y’avait mon chat qui s’amusait sous mon lit. Pris d’un sentiment mélangé d’inquiétude et de curiosité je regarde sous mon lit et effectivement c’était mon chat. Alors là, c’est le top. Infâmes, vos auditeurs vous jetteront fourchettes, plats, grand-mères, dernier CD de Johnny Hallyday (ouais enfin) etc.

Sachez tout de même que nous (je dit nous parce que j’en fais parti, mais pas vous) sommes que 10 à manier l’art de la biderie (bidery’s art en anglais).

Mon hébergeur et moi-même dégageons toute responsabilité concernant l’utilisation des blagues que vous pourriez trouver sur cette news.

Dernier PS : c’était le 150e édito !!

Watch Nightmare in Russia…

Hier j’ai eu la très désobligeante surprise de devoir revisionner lors d’une soirée pop-corn (fallait bien sauver la soirée) le lamentable film russe (comme les montagnes) Nightwatch . C’est dans l’espoir de voir Staline, Lénine, Alcaline, Praline, Marx, et ça repart… Et bien non, rien, pas même un drapeaux rouge ou un James Bond en train de botter le cul de communistes ! Notez qu’en ce moment le double nul seven préfère péter la gueule des terroristes que faire la chasse aux sorcières. C’est comme si que l’agent deux riens sieben était un genre de reflet de notre monde… Beuh… Pas non plus de jolies blondes aux yeux bleus aussi froides que mes yaourts. Pas non plus de Kremlin… ou alors le Kremlin-Bicêtre peut être… Et bah sachez (en plastique) que ces gens là, ils font aussi des films ! Si, j’vous jure. Enfin des films, disons qu’ils ont filmés des trucs quoi. Alors cotés scénario, nada ! Coté moyen, pareil, vive le communisme… Finalement il reste plus grand-chose… Alors en plsu vu que c’est du russiens on peut même pas vérifier que l’histoire est gardées. Sic a se trouve le traductionniste il s’est foutu de note gueule, et hop, je remplace « connard » par « américain » et hop je remplace « argent » par « betterave » : plus c’est gros, plus ça passe… Finalement, d’une adaptation de « Pretty Woman » avec Tom Cruise et Angelina Joli, on passe à un « Le Jour d’Après » avec Steven Segall et Jean-Claude Von Damned 88.

Je me propose donc en tant que président rémunéré de l’association international contre les traducteurs russes trisomiques (AICLTRT). La cotisation est de 300,00 € ce qui me permettrait d’aller péter la gueule moi-même au gars. Le gars…

L’homme du tram

Ce matin j’ai pris le métro, enfin le tram. Jusqu’à ce que tout à coup, avant ça allait presque bien, je découvre en jetant un œil, tout en le gardant à proximité, dehors une sorte d’être…. étrange. Tout de vert vêtu, l’individu, probablement de sexe masculin, portait un caleçon type « string de guerre » et marchait en faisait de drôles de pas sur le quai du tramway. Après une vive observation de ses mouvements, je me rendis soudainement compte qu’il tentait de danser. Maladroitement certes mais danser quand même. L’idée de sourire me vint, et rapidement je fus envahi d’une immense souffrance. Pourquoi accabler cet homme, noir en plus, déjà tant désœuvré. Peut être avait t’il seulement besoin d’un confident. Peut être cherchait t’il simplement à ce que des personnes sensibles telles que moi le regarde afin de palier à son terrible manque affectif suite à la mort de la mère quand il avait 4 ans. Peut être souffrait il du très rare syndrome de Béjart. L’émotion coulait sur mon visage, la sympathie ma gagnât… Peut être cet homme avait il simplement besoin qu’on lui tende la main et non qu’on lui jette la première pierre… Tant d’absurde et de ridicule mélangés ne pouvaient pas être conscient… Peut être que lui aussi avait été refoulé à la Star Academy. Peut être que lui non plus n’a pas pu se faire Nathalie Marquay. Peut être que lui aussi est belge… O être humain que je suis, libère moi de mes émotives pulsions télévisées, laisse moi libre arbitre de mes sentiments visibles. Merde, laissez moi me foutre de sa gueule, il est là pour ça !

Augmentons le pouvoir des chats !

Révélation ! L’institut LH2 a donné hier les résultats de son sondage dont la question était (en gros) : Si vous étiez un génie et que vous aviez la possibilité de supprimer un impôt, lequel serait-ce ? Déjà j’ai envie de dire qu’un génie ça ne s’emmerde pas qu’à supprimer des impôts, ça fait tout plein d’autres choses bien.

Et bien oui, disons le tout haut ce que tout le monde pense tout haut : il faut augmenter les pouvoir des chats ! Parce que c’est 125.8 milliards d’euros que l’état français récolte avec la simple TVA chaque année, champion européen de la taxe directe qui dépasse même Bruxelles qui se retrouve dans ses choux. Probablement tout droit sorti de l’ENA ou de BTS Analyses Economiques François Miquet-Marty, directeur de l’institut en conclue, j’espère seul, que les français veulent abolir la TVA pour lutter contre la vie chère ! Et moi qui pensais que c’était pour donner à TV Thons…

La TVA laisse loin derrière ses compatriotes C.S.G. (Contribution Social Généralisée) et C.R.D.S. (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale) créés respectivement en 1991 et en 1996 afin d’éponger les conneries des différents dirigeants de la Sécurité Sociale, qui depuis à décider d’arrêter 53% de ses remboursements, et qui représente actuellement 56% de plus que l’I.R. (Impôt sur le Revenu). Enfin CSG, CRDS, IR, ISF tout ça c’est du même cagibi ! A l’instar des marabouts qui guérissent par apposition des mains, les politiques punissent par imposition des biens… Il semble que les français soient plus près de leur santé que de leur porte-monnaie. Quelle générosité…